Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 11:44

 
Le flou plane autour de la fusillade d’hier entre, dit-on, les hommes de Toumba Diakité, et la gendarmerie nationale,
et depuis, à part l’indication sur une blessure légère, qui a nécessité étonnement l’envoi de avion de Papa Wade, pour l’évacuer vers le Sénégal, rien, et cela est si surprenant, quand on sait le penchant de Dadis pour les shows, même si Idrissa Cherif, avait déclaré hier que le Capitaine Dadis allait bien. "Il est hors de danger dans son palais présidentiel...

Le calme est revenu tard dans la nuit à Conakry, avec un déploiement de soldats aux  points stratégiques et sur les principales artères.
 

Le rôle et l'implication du lieutenant Diakité dans la brutale répression de la manifestation de l'opposition, le 28 septembre dernier, ont été largement évoqués. Ce qui fait dire à un diplomate en poste à Conakry, il ne fait aucun doute que l'attaque est liée à l'enquête internationale sur la répression du 28 septembre. Selon lui, le Capitaine Dadis chercherait à accuser Toumba afin de s'affranchir de toute responsabilité dans le massacre.

Le Capitaine aurait
quitté le Camp Alpha Yaya, où il vit et travaille et avait gagné le camp Koundara, quand la fusillade a éclaté. Le président a été visé par des tirs de son aide de camp Abubakar Diakite, alias Toumba, Commandant de la garde présidentielle en compagnie de ses hommes. A noter que l'unité de "Toumba" est stationnée au camp Koundara.

La situation est si confuse que Idrissa Cherif était obligé d’annoncer au medias : "Le président de la République est toujours le président de la République et il est en bonne santé"…, Il va bien".

Une mission des Nations unies se trouvait cette semaine à Conakry pour enquêter sur le massacre et a interrogé les principaux chefs de l'armée pour déterminer comment avaient été donnés les ordres.

Il parait que Dadis aurait chargé Toumba, en lui faisant porter la responsabilité des massacres du 28 septembre 2009 au stade, et Toumba aussi, avait changé sa première version  et indique que les ordres lui avaient été donnés, alors quoi dire à la commission ?

Cette fusillade a éclaté à la veille du départ de la mission onusienne de Conakry, alors que les Guinéens ont été choqués de voir que pas un seul soldat n'ait été arrêté ou inculpé jusqu'ici. 

Le CNDD qui accusait des manifestants d'avoir saccagé un commissariat, et utilsé les armes saisies sur la foule  au stade, change de position pour disculper le Capitaine Dadis, essayant de laisser croire que  le Capitaine Dadis n'aurait pas eu les moyens de faire arrêter Toumba, de peur que ce dernier ne tente de le renverser.

Donc, après l’annonce de son arrestation, espérons que le CNDD ne cherchera pas à le liquider, pour priver la vérité de sortir, et que les responsabilités soient établies.

Selon un gendarme, l'annonce de son arrestation est fausse.

A suivre... 

Partager cet article
Repost0

commentaires