Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

/ / /

 

  Président, aucun enfant guinéen, y compris celui que vous désignez dans votre intervention à la réception des "guinéens du Sénégal et de la côte d’ivoire", je reprends pas un enfant ne sera fier demain qu’un autre guinéen soit assassiné pour assurer son avenir, non, en tout cas nous, cette nouvelle génération, nous ne sommes pas fiers des meurtres perpétrés durant les régimes précédents, pour sauvegarder notre souveraineté avançait le camarade SEKOU TOURE, et pour l’unité selon le général LANSANA CONTE.

 

    Non, non, non président, nous n’accepterons plus les mesures et actions liberticides, et davantage moins les crimes politiques, ou assassinats. Au-delà du principe, c’est d’abord impossible d’avoir la sérénité qu’il faut à notre nation pour : l’apprentissage des libertés, la reforme de l’armée et les autres forces de sécurité, la mise en place d’une justice au service de nos lois…

 

   Rentrez dans les casernes, restez fidèles à vos promesses, n’écouter pas ceux qui veulent vous justifie une éventuelle confiscation du pouvoir en prenant la junte militaire mauritanienne en exemple, ni ceux qui persistent que la résolution des problèmes d’eau et d’électricité, vous permettront de revenir à la Toumany Touré.

 

   Ils cherchent à se mettre plein dans les poches dans ces manipulations, et certains dits opérateurs économiques, comme Roda Fawaz qui s’affichent avec le gouverneur de Conakry pour nous expliquer que vous et votre ministre de la défense  : "veuler lutter contre la faim, améliorer la vie quotidienne de chaque guinéen…", doivent comprendre que nous les observons, et que dans l’avenir, le peuple guinéen tiendra compte de leurs actions dans cette transition.

 

   Et contrairement de même à l’affirmation du chef de cabinet du gouvernorat de N’Zérékoré Mory Diallo : "que le soucis du CNDD, le soucis du président de la république…c’est d’abord l’amélioration des conditions de vie des populations guinéenne… ".

 

Curieusement à quelques mots près, ces mêmes phrases sont prononcées à toutes les occasions, et sur tous les sujets par ceux qui craignent pour leurs privilèges, alors que la mission que le peuple de Guinée vous a confiée en acceptant l’armée à la tête de la transition, reste la succès de la transition.

 

   Votre souci doit se trouver dans la réussite de la transition, et celle-ci ne doit être rien d’autre, que la mise en œuvre des reformes indispensables à la tenue d’élections libres transparentes et ouvertes à tous.

 

 

 

 

Partager cette page

Repost0