Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

/ / /


    Président, la caravane de collecte de fonds, ne peut pas pallier aux bailleurs de fonds, et cela peut inquiéter les investisseurs, il faut que ça s’arrête, on ne peut pas passer dans les entreprises, avec des danseurs, des urnes, des cameras…demander des financements pour tel ou tel service public.

   Les entreprises doivent entièrement s'acquitter de ces obligations fiscales; on peut aussi par des incitations fiscales amener certaine à financer certains service locaux. 

    MAIS PAS CE TYPE DE PRATIQUES PEUVENT S'APPARENTER AU RACKET. 

   Les partenaires sont prêts à accompagner la Guinée. Mais pour cela il faut des  actions  concrètes, qui favorisent un retour à l’ordre constitutionnel.


  Cette caravane est dangereuse pour l'attrait des capitaux dans notre pays. Alors président,  retrouver votre mission; les questions de forages, d’électricité, de propreté de la ville… Aussi prioritaires qu’elles soient dans vos actions, ne seront pas ce qu’on retiendra de vous.
           

   Mais pour l’instant, votre courage dans la lutte anti-drogue principalement, aura une place spéciale dans l’histoire de ce pays, cette témérité qui avait manqué à la justice lors du procès des bandits en 1997 (Mathias…). Une justice qui s’était soigneusement gardée  d’évoquer la question de la drogue, un prévenu (Khalil) avait trouvé la mort dans des conditions restées inexpliquées pendant la garde à vue, laissant circuler des rumeurs sur une implication éventuelle des proches du pouvoir, aucun des prévenus ne ressemblaient à  que vous venez de mettre aux arrêts.


  Vous avez pris le courage selon les enquêtes de vous attaquer au véritables  narcotrafiquants, les premiers cercles du pouvoirs, cependant il ne faut pas politiser la question, et il serait essentiel que les ministères de la justice et de l’intérieur s’approprient graduellement leurs attributions respectives dans cette lutte, nous voulons arriver à la fin de la transition avec une armée dans les camps, et qui s’occupe de notre protection, la défense nationale et le libre exercice de notre souveraineté,
et seulement cette mission, hautement importante.

   Et il serait important que vous reveniez sur les déclarations du Secrétaire d'état à la présidence chargé de la lutte anti-drogue et du grand banditisme, le capitaine Tiégboro Camara, qui « donne à tout citoyen le droit de tuer tout bandit pris en flagrant délit en Guinée », c’est contraire aux pratiques d’une nation qui apprend les libertés démocratiques, il ne faut pas inciter la population à la violence; ni banaliser la brutalité.


   Ce type d’annonces peut donner l’impression, que chaque citoyen est désormais responsable de sa sécurité et celle de ses biens, et provoquer un sentiment d’impuissance du CNDD de conduire sereinement la transition.

  Si un problème d’effectif se pose dans la police, pourquoi pas réfléchir à une nécessaire hausse, avec des moyens et des formations continues; on peut solliciter l’aide de certains de nos partenaires.

 

           
  On n’est pas en guerre, dans la sous région, aucun président n’a intérêt ou ne cherche à déstabiliser ses voisins, les époques ont changé, renforçons plutôt les effectifs de la police, pour l'armée il faut une restructuration complète compte tenu de ce contexte sous régional

 

 

           

 

Partager cette page
Repost0