Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 22:50

Enregistrement20090929_000512_20090929_012203.jpg
Bah Ousmane de l'UPR, maintenant de ANR, ne s'arrête plus, et il a définitivement décidé d'aller jusqu'au bout. Mais au point où il en est, plus de possibilité de revenir au sein des forces vives, et même pour ses intérêts personnels, plus question de faire un virage à 180 degré; la stratégie est claire; la logique qu'il s'octroie frauduleusement de combattre devient sa stratégie de conquête du pouvoir; une stratégie basée sur l'appartenance ethnique, et régionaliste; faisant tout, pour exploiter la moindre phrase de Cellou Dalein Diallo,pour le discréditer, et faire en sorte qu'il soit éliminé, afin de rester le seul candidat du Fouta, soumettant le Fouta devant le devoir de voter pour lui.

Bah Ousmanedoit se détromper, on est en 2009; les idées démocratiques ont fait du chemin; donc, il est hors de question, de se laisser manipuler,  la jeunesse ne l'acceptera pas; le Fouta ne votera pas pour un peul, ni la haute Guinée pour un malinké, idem pour les autres, MAIS POUR UN PROJET.

Il a adapté sa stratégie sur deux scénarios :

  -  Si l'armée décide finalement de rester; ce qui est moins probable, vu la détermination populaire, et le soutien de la communauté internationale, il envisage, soit de recommencer sa pratique sous le régime Conté, en acceptant de jouer l'opposition, alors que les forces vives refusent la présence de l'armée aux élections; pour qu'après les élections, reconnaître les résultats pour se voir remercié par la primature, en remplacement de Komara dans un gouvernement de large ouverture, avec d'autres partis satellites du CNDD.

  -  Ou alors si l'armée cède à la demande des forces vives, de la sous région, de l'UA, et la communauté internationale, se positionner comme le candidat de l'armée, celui qui est pret à leur faire toutes les concessions; il n'arrête pas d'ailleurs de les caresser dans le sens du poil, les flatter de façon éhontée. Tout propos des membres du CNDD, et souvent des plus extrémistes, devient son avis; il "rejette le déploiement préventif d'une force de protection des civils et d'assistance humanitaire, préconisé par le groupe de contact international, la CEDEAO, et la communauté internationale..." comme le CNDD; "il déplore le comportement de ses anciens amis"comme le Colonel Moussa Kéita; "il reproche au forces vives de ne pas avoir condamné l'attaque contre le capitaine Dadis"comme le Colonel Moussa Kéita; "il souhaite l'introduction de la revendication de son nouveau prétendu mouvement à Ouagadougou cette fois-ci"toujours comme le Colonel Moussa Keita; qui a promis de remmettre son message au médiateur.

Le 8 décembre, il fait un communiqué, suivez : 



Et deux jours plus tard, il force une invitation auprès de son nouvel allié, le Colonel Moussa Keita, pour nouer publiquement leur pacte que la crise actuelle a mis au jour avant le moment prévu.

 Suivez :

Partager cet article
Repost0

commentaires