Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 22:38

  
  Après le President en exercice de la CEDEAO, le Président
nigérian Umaru Yar'Adua, qui précise à ses homologues: " nous avons l'obligation de faire pression sur le capitaine Moussa Dadis Camara et son equipe de ne pas prendre part aux élections, dans l'intérêt de la paix et l'unité dans ce pays".

  C'est au Directeur des affaires politiques de la CEDEAO, qui donne une interview sur l'embargo décrété par la CEDEAO, Dr. Abdel-Fatau MUSAH.   


  BBC : que peut faire l'embargo ?

  Dr. Abdel-Fatau MUSAH: le 28 septembre, il y avait un massacre perpétré contre d'innocentes femmes, et des civils, qui exprimaient leur liberté d'expression contre l'intention des militaires de changer l'enjeu, ils ont manifesté, plus de 150 personnes ont été tuées.

Les informations qui nous arrivent de Guinée, indiquent la présence parmi ceux qui ont perpétré ces actes, des rebelles qui ont servi dans les conflits de la région du fleuve Mano(Liberia, Sierra Leone, Guinée), utilisés comme soldats pour commettre des crimes,

Et leur pouvoir principal, se sont des armes légères, donc, si vous voulez éradiquer l'impunité, c'est l'une des solutions, des mesures à prendre.

  BBC : alors quelles autres mesures, les Chefs d'Etat ont-ils prises  contre la junte à Conakry ?

   Dr. Abdel-Fatau MUSAH :la junte doit annoncer ne pas prendre part aux élections, et que le Capitaine Dadis Camara, les membres de la junte, et le gouvernement, donc les autorités de la transition deviennent de facto inéligibles aux élections de janvier 2010.

   BBC :  cette nuit est supposée mettre fin à l'ultimatum pour le Capitaine Moussa Dadis Camara, afin qu'il clarifie sa position sur sa candidature, est-ce que la CEDEAO dispose d'une information qu'il fera cela ?  
  

   Dr. Abdel-Fatau MUSAH :non, aucune information, la journée est encore longue, nous sommes toujours en attente du Capitaine Moussa Dadis Camra, de formellement annoncer qu'il ne sera pas candidat, s'il ne fait pas cela, à minuit les sanctions seront prises par la CEDEAO, l'UA au plus haut niveau prendra des sanctions.

Écoutez en anglais :

  

Partager cet article
Repost0

commentaires