Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 11:14

   
  Si les massacres du 28 Septembre ont crée un profond traumatisme national, ils ouvrent  pour notre pays des possibilités de changement sans précédent. Rien ne sera plus comme avant. Dadis s’est totalement disqualifié pour diriger la Guinée. Les forces vives doivent au plus vite, user de toute leur énergie et de tous leurs  atouts pour réaliser ce changement ardemment souhaité par notre peuple en colère. D’ores et déjà, nous, soussignés, patriotes guinéens, leur adressons les recommandations suivantes :

  1) maintenir le refus de  toute négociation avec le régime criminel de Conakry,


2) demander à la communauté internationale  d'identifier les  coupables des massacres et viols de la journée du 28 septembre par l'envoi d'une commission d'enqête internationale,

 


4) traduire dès maintenanant les ordonnateurs des massacres et viols, à commencer par le chef de la Junte, devant le TPY,

  5) prendre dès l'expiration de l'ultimatum ( le 17 octobre à minuit), des sanctions conservatoires,  notamment, isolement diplomatique, interdiction de voyager, gel des avoirs à l’étranger,

 

 6) l’envoi à Conakry d’une force   d’interposition   pour protéger nos compatriotes sans défense. Cette force sera une force de prévention car tout porte à croire que la junte s'apprête à fomenter une guerre civile (voir les récentes déclatrations de va-t-en-guerre de Moussa Keïta, ministre secrétaire permanent, qui préparerait  une grande manifestation en réponse à celle des forces vives qui s'est terminée dans un bain de sang le 28 septembre,

 

7) rejeter sans appel la proposition du capitaine Dadis  Camara d’un unique facilitateur africain et de la formation d’un gouvernement d’union nationale initiée par lui,

8) avant tout, diligenter l'organisation d'une Conférence nationale souveraine, qui fera l'état des lieux depuis la première république jusqu'aux récents évènements tragiques.


Voici, pour nous, patriotes guinéens, les seules négociations possibles :



-         les conditions de départ de Dadis Camara et de sa junte de criminels, 



-         la formation rapide par les Forces Vives d’un Gouvernement d’Union nationale chargé de piloter la transition vers des élections libres et transparentes.

Signataires :


1- Tierno Monénembo, écrivain.

2- Ansoumane Doré, Professeur d'Economie

3- Julien Condé, économiste ancien Haut fonctionnaire internationnal

4- Saïdou Nour Bokoum, écrivain

5-Aboubacar SAKHO , Journaliste

6- Cheick Oumar Kanté, écrivan

7- Sidikiba Keïta


8-Mamadou Alpha DIALLO , Ingénieur

9- Gadiry Baldé, pharmacien

10 - Blaise Chérif, ancien haut fonctionnaire du système des Nations unies

11- Dr SyllaCheick Ousmane, chirurgien orthopédiste

12- Dr Seydouba Cissé, médicin généraliste


13-Mamadou Billo Sy Savané  , Professeur

Partager cet article
Repost0

commentaires