Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 12:18

 Sekouba-20Konate2.jpg
Les premiers mots du Général Sékouba Konaté, qui remplace le Capitaine Dadis sont rassurants, notamment en matière de sécurité, et de violence des forces de sécurité à l'égard des civiles, toutefois, il faut attendre que des actes suivent derrière; mais en même temps, aucun mot sur la position actuelle du CNDD pour une sortie de crise, surtout que le Colonel Moussa Kéita avait balancé à la presse, avant hier que "
notre participation (CNDD) aux négociations de Ouagadougou est suspendue...", en attaquant les amis de la Guinée : la CEDEAO, la France, l'UA..., les accusant, avec l'appui du bouillant Ministre de la communication, Idrissa Cherif, d'être derrière l'attentat, dont a été victime le Capitaine Dadis.

 
Ses propos qu’il considère toujours comme une position officielle du CNDD, sont qualifiés d'incohérents: "je voudrais ici relever cette incohérence et regretter ces propos, qui ne reflètent pas la position du gouvernement. Sur le processus de négociation de l’accord global inter-guinéen, au processus de Ouagadougou, le gouvernement et le CNDD, réaffirment leur engagement à poursuivre ces négociations, pour une sortie de crise rapide, consensuelle et durable" explique Alexandre Cécé Loua, Ministre des affaires étrangères.

C'est possible que le CNND revienne à la raison, mais pour cela, il faut une détermination dans l’unité des forces vives.
 

Aussi, l'accusation d'Idrissa Chérif sur la France est démentie par Alexandre Cécé Loua, Ministre des affaires étrangères: "
le CNDD et le gouvernement, ne soupçonnent et ne pointent encore moins un quelconque doigt accusateur sur aucune puissance étrangère du fait de cette tentative dont l’auteur est connu de tous, même s’il court encore. Le CNDD et le gouvernement, réaffirment l’appartenance de la République de Guinée, à la CEDEAO, et à l’Union africaine, en dépit des sanctions qui frappent le pays. Des déclarations venant d’officiels, ont semé le doute, et provoqué l’embarras des milieux politiques et diplomatiques.

Pour l'heure, il y'a une lueur d’espoir, une petite, mais inévitable si le C NDD a un bon plan pour la Guinée, même s'il n'est pas question de baisser la garde, tant que le CNDD  ne s'engage pas vers la voie qui doit les conduire dans les casernes, pour le bénéfice de la Guinée et des guinéens, l’organisation d’élections libres, transparentes, démocratiques…, et sans candidat de l’armée.

Selon, certaines informations, Moussa Kéita sera remplacé par Keletigui Faro, pour conduire la délégation du CNDD à Ouagadoougou, pour la sérénité des débats; les propos incendiaires de "Monsieur Dadis ou la mort", ne viendront pas polluer les pourparlers.

Le Général Konaté doit savoir maintenant, que le destin de la guinée, et le sien sont dans ses mains, comme le Capitaine Dadis, le 23 décembre 2009, succès ou échec, la suite sera à son compte, et espérons que cette fois la promesse du 23 décembre 2009, sera respectée.


les premiers mots du Généra Sekouba Konaté : "

A suivre...

Même le Capitaine Issa Camara, débarqué du secrétariat d'Etat chargé des conflits, qui disparaîtra avec son départ d'ailleurs, puisque mis en place juste pour lui; faute de trouver un ministère à sa taille, et suite à une forte pression des acteurs de justice, et de l'opinion nationale, et internationale, avant de se retrouver à Mamou comme Gouverneur, lui aussi change de ton:

Juste que les forces vives doivent rester vigilants, et gare à celui qui pensera jouer en solo, comme si les élections étaient maintenant possible sans un candidat de l'armée.

VIGILANCE....

 
Partager cet article
Repost0

commentaires