Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 23:30

UE.gif
UE/Guinée
La Commission propose de dénoncer l’accord de pêche
Par Anne Eckstein | lundi 30 novembre 2009

L'Union européenne pourrait renoncer à ratifier un accord de pêche qu'elle a conclu avec la République de Guinée. La Commission européenne l'a en effet proposé le 27 novembre en soumettant un projet de décision, par lequel le Conseil dénoncerait le protocole d’accord de partenariat pour la pêche dont il avait décidé, en mai 2009, l’application provisoire dès le 1er janvier 2009. Ceci fait suite à la décision des ministres des Affaires étrangères de l’UE du 27 octobre de prendre des sanctions à l’encontre de la junte au pouvoir en Guinée après la sanglante répression d’une manifestation fin septembre à Conakry qui a fait au moins 150 morts d’après l’ONU. 

Le 20 octobre déjà, les ministres de la Pêche de l’UE, prenant acte du rejet de cet accord par la commission de la pêche du Parlement européen, avaient demandé à la Commission de lancer la procédure d’annulation de sa proposition.

La Commission a également décidé de suspendre le paiement de 1,5 million d’euros à la République de Guinée prévu au titre de ce protocole. « Jusqu’à nouvel ordre et tant que la Guinée ne peut pas garantir que les fonds européens seront utilisés à bon escient, la Commission ne peut effectuer de transfert financer vers les autorités guinéennes», a indiqué la Commission, qui précise qu’elle suivra de près l’évolution de la situation dans le cadre des consultations prévues par l’article 96 de l’Accord de Cotonou. En pratique, dès que le Conseil aura formellement notifié à la République de Guinée la dénonciation de l’accord, la flotte de pêche européenne (essentiellement d’Espagne, de France et, dans une moindre mesure, d’Italie) qui opère dans les eaux territoriales de Guinée devra quitter la zone de pêche. Les Etats membres concernés sont invités à prévenir leurs operateurs.

Source : EUROPOLITIQUE
Partager cet article
Repost0

commentaires