Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 13:21
 Enregistrement20090924_103814_20090925_203222.jpg

Le CNDD annonce le retour précipité du Général de Brigade Sékouba Konaté comme l'arrivée du messie, comme si le problème des guinéens, d'une baguette magique, est résolu, comme si l'indiscipline qui caractérise cette armée, son infiltration par des rebelles et mercenaires,  organisée par le Capitaine Dadis, et ayant carte blanche d'utiliser la violence pour instaurer la peur, ont disparu.

Venu pour assurer l'intérim clament certains, mais en vertu de quelle loi ? Le CNDD doit partir, et partir maintenant, avant que le peuple ne descende dans les rues, pour faire barrage à leur manipulation.

Le CNDD fait porter la responsabilité des massacres, viols... à Toumba, seul coupable, mais s'il est arrêté, l'ampleur des massacres, et l'ouverture d'une enquête internationale pourront faire pression sur le CNDD, afin de faire juger Toumba par la cour pénale internationale de justice, et là, le déballage sera public, devant le monde entier, il pourra donner sa version des faits, sans aucune contrainte (torture). Le monde saura ce qui s'est réellement passé le 28 septembre 2009.

Donc, malgré que le CNDD et son gouvernement, enfin Idrissa Chérif (Ministre de la communication) annonçait au début que "Toumba" avait été arrêté, pour éviter qu'un mouvement d'autres soldats, excédés de la situation actuelle ne renversent le régime, puis, il revient quelques heures après, "non, on l'a localisé", et enfin "il est en fuite" et Toumba devient wanted, que des mensonges, qui evoluent toutes les minutes.

Il y a quelques heures, une forte somme est promise à toute personne dont la contribution permettra de mettre la main sur  
l'ennemi public N°1 du patron (Dadis), ex-patron et ses fideles actuels.

Dans un communiqué, le CNDD et le gouvernement annoncent "l’arrestation de quelques hommes de Toumba Diakité dont l’adjudant chef Mohamed 2 Camara, alias Begré, ex-commandant du camp Koundara ; l’adjudant-chef Mohamed Soumah et le sous-lieutenant Mabinty Soumah de la garde présidentielle, tous arrêtés à Pamelape, à la frontière entre la Guinée et la Sierra Leone".

 Mais comment ont-ils pu, traverser Conakry, franchir le KM 36, et Forecariah, où des mercenaires entrainent des troupes fidèles au Président, jusqu'à Pamelape malgré l'important dispositif mis en place ?

Ont- ils pris un bateau ? Toumba aussi pourrait être quelque part à nos frontières...?

Non, c'est trop facile, c'est pour soit dans quelques heures , annoncer qu'il a perdu la vie dans une fusillade, en refusant de se rendre, et comme ça, c'est réglé, le coupable est mort, plus d'explication, circuler, il n'y a rien à voir; soit il a disparu et cherche à recruter des rebelles.

Le CNDD cherche à mesurer les réactions à la disparition de Toumba au détriment de la vérité.

MAIS, "MORT DANS UNE FUSILLADE" SERA LA PROCHAINE INFORMATION.


Partager cet article
Repost0

commentaires