Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 14:20

 
Le CNDD a annoncé hier soir la suspension de sa participation aux négociations de Ouagadougou, jusqu'au retour dans ses fonctions du Capitaine Moussa Dadis Camara par la voix du Colonel (pour services rendus) Moussa Kéita, ministre secrétaire permanent, provocateur notoirement connu pour ses écarts de langages "
Dadis ou la mort".
 

"Pour le moment, notre participation aux négociations n'est pas bannie mais suspendue jusqu'au retour (au pouvoir, ndlr) du président" a-t-il déclaré.

 

D’après lui, la préoccupation principale de la junte, reste la santé du Capitaine Dadis Camara, hospitalisé dans un hôpital militaire au Maroc, comme si ce dernier est toujours vivant, ou même est sorti vivant du pays : "nous savons que c'est dans la négociation, certainement, que le peuple ou la nation aura son salut. Mais, pour le moment, ce qui préoccupe le CNDD et le gouvernement, c'est la santé du président, c'est la quiétude interne" insiste-t-il.

Mais, pour ne pas se trouver, confronté à des condamnation pour cet ultime affront, le CNDD change d’adversaires, et sort les vieilles recettes du PDG (Sékou Touré), complot, mais cette fois, un complot ourdi contre le capitaine Dadis et le CNDD; mais comme, les attaques verbales voilées ne suffisent pas pour mobiliser.

On insinue des allégations, afin de pousser d’autres jeunes militaires excités à coups de billets de banque, et d’intimidations, à maintenir la terreur, le harcèlement y compris sur le personnel des représentations diplomatiques.
 

Bernard Valero, le porte-parole du Quai d'Orsay a  déclare hier, que "le véhicule de l’ambassadeur français a été stoppé par un contrôle de sécurité, alors qu’il se rendait avec
son épouse à l'aéroport de Conakry, Les personnels de sécurité présents ont intimé l'ordre à notre ambassadeur d'ouvrir les portes et le coffre du véhicule, ce à quoi, il a refusé",
alors que certaines bruits, également démentis, affirment que "Toumba" aurait trouvé refuge à l'ambassade de France à Conakry

 

Mais ajouté-t-il, "notre ambassade a officiellement protesté auprès du ministère des Affaires étrangères guinéen contre ces manières de procéder et contre ce qui constitue une tentative délibérée de violation de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques".


Pour l’heure, aucune réaction sur cette annonce de suspension des négociations, ni la CEDEAO, ni les forces vives, ou l'UA.

A suivre...

Partager cet article
Repost0

commentaires