Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 11:16

UFDG.jpg

Nouvel an 2010

Guinéennes et Guinéens,

La nouvelle année 2010 m’offre l’heureuse opportunité de formuler mes ardents vœux de bonheur, de prospérité, de paix et de quiétude sociale au peuple de Guinée tout entier ainsi qu’aux étrangers qui vivent sur notre territoire.
Que cette nouvelle année soit l’occasion ultime pour notre pays de voir se concrétiser les aspirations profondes de nos citoyens relatives à l’instauration d’un Etat de Droit, de la Démocratie et de la Bonne Gouvernance en vue d’assoir les bases d’un développement harmonieux et équilibré.

Les Guinéennes et Guinéens, toutes sensibilités confondues, avaient placé un énorme espoir à l’année 2009 à cause des promesses faites par le CNDD. Les mesures courageuses envisagées dans le cadre de la lutte contre les narcotrafiquants, la corruption, l’assainissement des finances publiques et le retour à l’ordre constitutionnel auguraient de lendemains meilleurs pour le peuple de Guinée.

Les négociations engagées entre les Forces Vives et le CNDD, avec l’appui du Groupe de Contact International sur la Guinée, avaient permis aux différents acteurs politiques et partenaires de notre pays de s’accorder sur les contours et l’agenda d’une transition devant conduire au retour à l’ordre constitutionnel au terme d’une période d’un an. Les engagements du CNDD étaient perçus dès lors comme un pacte sacré et avaient reçu une adhésion totale de la part du peuple de Guinée et de la Communauté Internationale.
 
Malheureusement, le Président du CNDD a décidé de renoncer aux engagements qu’il a librement pris pour afficher son désir acharné de confisquer le pouvoir. Ce revirement est à l’origine de la rupture de la confiance et du pacte qui liait les Forces Vives et le CNDD. Les conséquences de cette rupture ont été plus que néfastes pour notre peuple et pour l’image de notre pays.

En effet, la répression sauvage par les forces de l’ordre de la manifestation pacifique organisée par les Forces Vives le 28 septembre a révolté notre Peuple et indigné la communauté internationale. Cette répression sanglante aggravée par les viols de centaines de jeunes filles et de femmes marquera à jamais l’histoire de la Guinée dans son combat pour l’avènement de la démocratie.

- Face à l’horreur des crimes, le Secrétaire Général des Nations Unies a diligenté la mise en place d’une commission d’enquête qui vient de déposer son rapport. Dans ce document, qui n’honore pas notre Pays et ses forces de défense et de sécurité, les commissaires désignés par l’ONU qualifient les crimes commis au stade du 28 Septembre de Crimes contre l’Humanité. J’espère que la suite qui sera donnée à ce rapport, soit de nature à déclencher une lutte résolue contre l’impunité qui prévaut dans notre Pays en confondant aussi bien les commentaires que les exécutants.
Guinéennes et Guinéens

-Notre pays traverse une étape cruciale de son histoire politique. .A la suspension de la Guinée des organisations internationales telles que la CEDEAO, l’UA et l’OIF et au gel de la coopération financière avec de nombreux partenaires bi et multilatéraux, sont venues s’ajouter, récemment, les sanctions ciblées contre les dirigeants du Pays leur interdisant tout déplacement à l’extérieur de nos frontières.

Notre pays n’est jamais tombé si bas. Je mesure à sa juste portée les frustrations profondes et les blessures qui affectent le peuple de Guinée.
Je m’incline encore pieusement devant la mémoire des braves filles et fils du pays qui ont perdu leur vie le 28 Septembre et tout au long du combat pour l’instauration de la démocratie en Guinée. Ils sont des héros et des icônes dont les âmes vont servir à allumer la flamme de la renaissance d’une nouvelle Guinée.
 
J’exhorte tout un chacun à redoubler d’efforts pour le respect des Droits de l’Homme et la promotion de la justice et des valeurs républicaines dans notre Pays.
Le peuple de Guinée se doit de mettre à profit le nouvel an 2010 pour engager un dialogue constructif entre les différents acteurs du pays en vue de la création des conditions indispensables à l’instauration de la démocratie dans la paix et de l’unité nationale. Car, il ne saurait eu avoir de démocratie sans la paix laquelle est inséparable de la justice.
Nous devons résolument tourner notre Pays vers le renouveau et œuvrer en faveur de la mise en place d’institutions républicaines solides ayant à leur tête, des dirigeants démocratiquement élus et soucieux de répondre aux attentes des citoyens.

Hisser la Guinée dans le concert des grandes nations modernes et faire de notre pays une référence en matière de respect des droits de l’homme, de la démocratie et de la bonne gouvernance constitue mon cheval de bataille politique. Assurer le bien- être de tous les fils et filles du pays sans aucune discrimination demeure ma préoccupation essentielle.
J’en appelle de tous mes vœux aux différents acteurs politiques et au peuple de Guinée à l’union sacrée au tour de notre case commune afin que le changement soit effectif en 2010 pour le bonheur des tous les citoyens.

Bonne et heureuse année 2010, à toutes et à tous.
Vive la nation guinéenne.

Cellou Dalein DIALLO
Président de l’UFDG


Liens :
CELLOU DALEIN DIALLO : ...Dadis est disqualifié
LES IMAGES DE CELLOU DALEIN A DAKAR
Interview de Cellou Dalein Diallo(UFDG)
Vidéo du meeting unitaire Cellou Dalein et Sidya Touré (Paris)

Partager cet article
Repost0

commentaires