Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 14:24

 forces-vives.jpg
A peine la proposition d'un premier ministre issu du FFVG et désigné par lui est autorisée par Sékouba Konaté, les querelles de personnes, les guerres de positionnement font leur réapparition au grand jour, et publiquement; alors que cette situation pourrait entrainer cette fois, une implosion du mouvement, alors que l'assurance que les militaires vont rendre le pouvoir n'est pas complètement acquise; puisque le Général Sékouba Konaté, dans son discours, malgré qu'il soit rassurant, n'a fait aucune mention sur le fait que l'armée n'aura pas de candidats.

Mouctar Diallo des NFD et Jean Marie Doré se sont mis à se lancer d'accusations sur fond de suppositions; et d'altercations stériles et dangereuses pour la suite, puisqu'en cas de variation des militaires, ce sera fini, si ces joutes verbales ne sont pas immédiatement contenues, pour céder la place au sens de responsabilité qui doit les animer en ce moment; pour se consacrer aux questions indispensables à l'organisation d'élections libres transparentes, ouvertes à tous, sauf le CNDD, et les membres du gouvernement.

Sans compter qu'il faut faire extrêmement attention à ces propositions qui, si la concentration baissait, pouvaient se transformer en crise majeure.

 

IL FAUT ABSOLUMENT QU'IL SOIT CLAIREMENT INDIQUE SI LES MEMBRES DU GOUVERNEMENTS DE TRANSITION D’UNION NATIONALE QUI SERA MISE EN PLACE, NE SERONT  PAS CONCERNES PAR LA PROMESSE DU CNDD D’EXCURE LES MEMBRES DE LA JUNTE, ET DU GOUVERNEMENT, POUR LA GARANTIE DE L’IMPARTIALITE.

Lisez les deux articles de Guineenews, ça commence à prendre une dimension menaçante, les défis, les coups bas, les alliances…, ils (forces vives) devaient les garder pour la suite, pour le coup d’envoi.


DORE-copie-1.jpg
 Si Mouctar Diallo veut des contentieux avec moi, il aura à faire à mon parti, avertit Jean Marie Doré.

Les membres de Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) soutenaient il y a quelques jours que le porte-parole du forum des forces vives Jean Marie avait exclu le NFD de la réunion des forces vives et refusé de donner le nom de leur leader Mouctar Diallo aux autorités militaires pour lui affecter une unité de protection. Pour en savoir plus sur cette ‘’guéguerre’’ qui oppose désormais le jeune leader à Jean Marie Doré, nous avons joint le leader de l'UPG au téléphone pour donner sa version des faits. Suivez.

Concernant l’exclusion de NFD de la réunion qui s’était tenue lundi 11 janvier dernier à Donka à son domicile, Jean Marie indique : « Il y a plus de 75 partis politiques en Guinée. Si, on accepte que tous les partis politiques assistent à la plénière, chacun va vouloir parler et finalement on ne va pas avancer. C’est pourquoi, nous avons désigné 25 personnes qui constituent le comité de coordination pour travailler sur les questions qui interpellent notre pays…Étant donné que le NFD n’est pas membre de ce comité, ses membres ne doivent pas participer aux plénières. »

Pour lui, ce qui importe à l’instant, c’est l’avenir politique de la Guinée non les petits détails ou des querelles futiles. « Je n’ai pas de problèmes avec le NFD ni avec Mouctar…Mais, s’il veut des contentieux avec moi, il aura à faire avec mon parti. Je n’ai pas de temps de discuter pour des futilités alors que nous sommes interpellés pour l’avenir de la Guinée. (…) », avertit-il.

Pour ce qui concerne l’affectation des unités de protections aux leaders politiques, le leader de l’UPG rejette à bloc l’affirmation selon laquelle, c’est lui qui aurait dicté les noms des leaders politiques aux autorités militaires pour leur sécurité.

« Ce n’est pas moi qui donne les noms pour avoir des unités de protection. Moi-même, c’est le vendredi dernier que j’ai vu un capitaine chez moi en compagnie de 12 hommes pour me dire qu’ils sont là pour assurer ma sécurité…C’est quand je suis parti accueillir Kouyaté que j’ai vu son unité de protection. Pareil pour Lounceny Fall. Comment voulez-vous que je donne des noms ? rétorque Doré.

Toutefois, il nous a indiqués que Mouctar Diallo n’a pas besoin de protection puisqu’il est avec le CNDD : « Le NFD a fait récemment une déclaration fracassante contre le forum des forces vives…Mouctar m’a insulté et insulté Rabiatou…Il est en Côte d’Ivoire en train de raconter du n’importe quoi. Il n’y a pas longtemps, il était avec le CNDD. Donc, il n’a pas besoin d’unités de protection. »




Pourquoi Jean Marie Doré a une haine viscérale contre moi et la NFD ?

Dans un article intitulé « Si Mouctar Diallo veut des contentieux avec moi, il aura à faire à mon parti », publié sur le site d’information guineenews.org ce mercredi 13 janvier, le leader du parti UPG me diffame encore une fois pour tenter de me déstabiliser.

D’entrée de jeu, j’exprime ma profonde désolation d’être amené sur un terrain de querelle politicienne au moment où le destin de la Guinée est en jeu. Le contexte actuel commande l’unité des Forces Vives pour laquelle je me suis personnellement investi et cela peut être témoigné par tous les principaux leaders politiques.

Mais pour le respect aux guinéens, je suis obligé de répondre au risque de laisser prospérer la diffamation de monsieur Jean Marie Doré qui est spécialiste en art de déstabilisation et en coups bas.

D’abord je précise que je ne suis pas à Abidjan mais plutôt à Dakar contrairement à ce qu’il a dit et qu’il n y aucun problème entre les membres du Forum des Forces Vives et moi et que NFD est membre à part entière du Forum dont il souhaite vivement le renforcement par une meilleure organisation.

Cependant il y a malheureusement des problèmes de personne entre monsieur Jean Marie Doré et moi. Pourquoi ?

Il y a trois (3) raisons :

1- Monsieur Jean Marie Doré en complicité avec le CNDD veut stratégiquement déstabiliser les Forces Vives par l’interne ;

2- Je ne laisse pas passer ses combines et manœuvres machiavéliques ;

3- Il est contre le leadership jeune.


I- Monsieur Jean Marie Doré, agent du CNDD :


Il est de notoriété publique que monsieur Jean Marie Doré a toujours été un agent double depuis le temps de Sékou Touré jusqu’aujourd’hui. Il fait semblant d’être avec les Forces Vives tout en travaillant avec le CNDD. Son rôle est de déstabiliser les Forces Vives en étant à l’intérieur et en écartant tous ceux qui s’opposent catégoriquement au CNDD. Il n’a jamais voulu que le Forum soit bien organisé et sciemment il a créé des frustrations internes pour faire démissionner certains membres afin d’affaiblir les Forces Vives. Il n’a jamais voulu que les Forces Vives mènent des actions contre le CNDD. Il s’était catégoriquement opposé à la manifestation du 28 septembre 2009 en refusant de venir avec les leaders au stade. Resté chez lui au début avec les religieux, il nous avait rejoints au stade pour nous dire que le Capitaine Dadis demande le report de la manifestation. Malheureusement pour lui, il n’a pas été épargné par les militaires barbares qui nous ont confondus tous.

Depuis ma sortie fracassante et justifiée contre le CNDD à Abuja I, il avait juré que je ne ferai plus partie de la délégation des Forces Vives dans la médiation. Et c’est pourquoi, il a tout fait pour que je ne figure pas sur la liste de la délégation à Ouaga.

Tout le monde sait que j’étais à l’avant-garde de la contestation du CNDD pendant que lui monsieur Jean Marie Doré passait la nuit au Camp Alpha Yaya avec le Capitaine Dadis qu’il qualifie le Guide de la Nation. Donc je mérite plus que lui les unités de protection.

Certains l’accusent de vouloir détruire les Forces Vives comme il avait détruit la CODEM qui réunissait des partis d’opposition au régime de Lansana Conté.

Depuis que j’étais au collège (tout petit), je participais au combat démocratique avec les premiers leaders politiques et avec les étudiants.

Je défie monsieur Jean Marie Doré de prouver ses accusations que je suis avec le CNDD et l’invite à un débat contradictoire médiatisé.


II- Mon opposition aux combines et manœuvres de monsieur Jean Marie Doré sur le dos du peuple :


Monsieur Jean Marie Doré ne prospère que dans le flou c’est pourquoi, il considère que le NFD pour avoir demandé une structuration du Forum des Forces Vives pour sa transparence et son efficacité a fait « une sortie fracassante contre le Forum». Etant deuxième porte parole après Hadja Rabiatou Serah Diallo, il a fini par se transformer en un super Président des Forces Vives en prenant des décisions unilatérales. C’est pourquoi, il s’oppose catégoriquement à la structuration des Forces Vives pensant perdre son positionnement actuel. Or, NFD ne serait pas contre sa désignation au poste de Président des Forces Vives. Ce qui nous intéresse c’est la bonne organisation sur la base d’un fonctionnement transparent et démocratique du Forum en vue de mieux porter et défendre les revendications légitimes du peuple de Guinée. D’ailleurs, c’est ce manque de transparence et de démocratie que les Forces Vives reprochent à nos gouvernants. Pourquoi alors Monsieur Jean Marie s’oppose-t- il à toute idée de restructuration proposée par des leaders des Forces Vives ?

Quand il avait proposé au capitaine Dadis, au nom des Forces Vives de façon unilatérale, la création du Comité Ad hoc, qui a proposé le report des élections en 2010 pour que Dadis soit candidat, je l’avais dénoncé à travers les médias en disant que nos porte - paroles nous ont trahit en proposant la création d’un Comité Ad hoc. Cela n’est pas une « injure contre Jean Marie et Hadja Rabiatou Diallo », mais la vérité. Mon éducation ne m’autorise pas à insulter une personne surtout une femme ou un ainé qui a l’âge de mon père ou de mon grand père comme monsieur Jean Marie Doré.

A la rencontre avec Me Abdoulaye Wade, je l’avais dénoncé quand il avait dit que le chronogramme initial des Forces Vives prévoyait les élections présidentielles en 2010 alors que c’est 2009. Donc pour que ses manœuvres passent, il faut qu’il m’écarte en me déstabilisant.

Je prends acte de ses menaces quand il dit «Mais, s’il veut des contentieux avec moi, il aura à faire avec mon parti » car il y a eu des rumeurs persistantes selon lesquelles il va me faire tabasser par les jeunes de son parti et qu’il va s’occuper de moi mystiquement. Je prends la communauté nationale et internationale à témoin face à cette menace.

III- Jean Marie Doré est contre le leadership jeune :

Monsieur Jean Marie Doré ne supporte pas qu’un jeune soit sur la même table de discussion que lui. Comme beaucoup d’ainés, il est habitué aux jeunes exécuteurs d’ordre, soumis et sans ambition. C’est pourquoi il ne supporte pas notre notoriété et a du mal à cacher sa jalousie.

Récemment lors d’une rencontre entre les Forces Vives et le Conseil Economique et Social chez lui, il m’avait présenté ironiquement en disant : « c’est un jeune ambitieux ».

Comment comprendre que dans la délégation des Forces Vives pour Ouaga, qu’il n y a aucun jeune alors que c’est eux qui sont à l’avant-garde du combat pour le changement et qui payent le plus lourd tribut. Certains ainés nous amènent au front pour affronter les balles et nous excluent des salles quand ils pensent « partager le gâteau ». Ils cherchent à utiliser les jeunes et à les instrumentaliser pour leurs intérêts personnels et égoïstes.

NFD incarne aujourd’hui, le leadership politique jeune parce qu’il est animé essentiellement par des jeunes qui portent les idéaux de la nouvelle génération qui se battra pas pour des postes mais pour contribuer à la construction de l’édifice démocratique guinéen.

Monsieur Jean Marie Doré, en tant qu’aîné et doyen, vous devez faire preuve de capacité de fédérer et de valoriser toutes les énergies pouvant contribuer à la démocratisation et au développement de notre chère Guinée. C’est sur ce terrain de la sagesse qu’on vous attend et non celui infructueux sur lequel vous avez toujours évolué et qui ne trompera plus les guinéens : la politique politicienne.

Soyez sûr que rien ne divertira NFD de son combat pour une Guinée unie, paisible, démocratique et prospère pour honorer la mémoire de nos illustres martyrs et héros.

Monsieur Doré, vous savez consciencieusement, que je n’ai jamais été avec le CNDD, je ne suis pas avec le CNDD et ne serai pas avec le CNDD, contrairement à vous. Et je vous défie le prouver le contraire. Ce n’est pas par les intoxications et coups bas, dont vous êtes spécialiste, que vous réussirez à me déstabiliser et à ternir l’image de NFD car le peuple sait qui est qui.

Monsieur Doré, ne craignez pas, je ne suis pas un obstacle pour vous dans votre ultime et effrénée conquête du poste de Premier Ministre.

Dakar, le 13 janvier 2009

Mamadou Mouctar Diallo

Président du parti NFD (Nouvelles Forces Démocratiques).

Partager cet article
Repost0

commentaires