Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 12:27

 

Ma Zhaoxu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères annonce que :  "La coopération économique et commerciale entre les deux pays se développe sans heurt".


Peut être aux intérêts de la Chine, mais pas le peuple de Guinée, qui n’est plus prêt à être écrasé et empêché de construire sa démocratie, parce que ses richesses intéressent les besoins en matière première de la Chine, ni ne tient à suivre son modèle, la richesse à la disposition d’une minorité, et les autres traités parfois comme des étrangers dans leur propre pays, sans le droit de parler, de revendiquer des droits, ou disposer de sa liberté…


Les heurts, voici l’argument principal des chinois : "la démocratie, le droit…, on n’exige rien", pour appâter les régimes corrompus d’Afrique.


Et la Chine pense dans le but de s’accaparer des matières premières, et uniquement les matières premières de l’Afrique, et la Guinée  en particulier, comme d’autres le faisaient avant eux, après toutes les luttes menées depuis les années 90 pour poser les bases d’un espace démocratique, que l’Afrique ou la Guinée va se laisser faire reculer, en brandissant la mise en place d’une "
coopération se faisant sur la base des principes d'égalité et d'intérêts mutuels, pour ne pas dénoncer les régimes qui se livrent à des violations massives de droits de l’homme, la Guinée elle, tiendra compte de ce comportement après ces difficultés.


Alors après les protestations nationales, et médiatiques contre cette coopération, elle apporte des précisions peu convaincantes, en expliquant que la coopération entre le CIF (China Investment Fund), une société internationale basée à Hong Kong et la Guinée ne la concernait pas.


 Donc la chine doit comprendre aussi que tous les  contrats qu’elle négocie avec le CNDD, et qui visent à confisquer le pouvoir, attachant au passage la Guinée dans des obligations obtenues au détriment de l’intérêt du peuple guinée, seront révisés au lendemain des élections sans Dadis, ni le CNDD.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires