Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 23:45

 
Midrand, 27 oct (APS) -
Une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) est prévue jeudi pour étudier d’éventuelles sanctions contre la junte militaire au pouvoir en République de Guinée, a annoncé mardi à Midrand le président de la Commission de l’UA, Jean Ping.

 

 

’’Des décisions seront prises lors de cette réunion’’, a indiqué M. Ping au cours d’une conférence de presse dans le cadre de la première session ordinaire de la deuxième
 législature du Parlement panafricain (PAP).

En cas de prise de sanctions contre la junte, l’UA en informera le groupe de contact sur la Guinée, a ajouté Jean Ping qui a souligné la nécessité "d’accroître la pression pour que les sanctions qui seront décidées soient appliquées’’.


Sans évoquer les types de sanctions qu’encourent les responsables guinéens, Ping a toutefois déploré le "faible impact’’ de certaines mesures comme l’interdiction de voyager ou le blocage des comptes bancaires.


’’Ce sont des gens qui ne voyagent pas beaucoup ou qui ne disposent pas de comptes à l’étranger’’, a indiqué le président de la Commission de l’UA, parlant des dirigeants guinéens.


Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont décrété mardi des sanctions ciblées à l’encontre des membres de la junte au pouvoir en Guinée et un embargo sur les armes, a indiqué la présidence suédoise de l’UE citée par l’Agence France presse (AFP).


L’UE a "décidé d’adopter des mesures visant les membres du CNDD (Conseil national pour  a démocratie et le développement, la junte au pouvoir) et les individus associés, responsables de la répression violente ou de l’impasse politique dans le pays", selon un texte adopté par les ministres européens à Luxembourg.


Citant une source diplomatique, l’AFP fait état d’une liste des personnes concernées par ces mesures, qui pourraient consister en des gels d’avoirs et des interdictions de visas pour l’UE et qui doit être publiée d’ici jeudi au Journal officiel de l’Union européenne.


Ces mesures visent notamment à sanctionner l’implication de la junte dans la répression sanglante de la manifestation du 28 septembre à Conakry, qui a fait au moins 150 morts selon l’ONU et suscité l’indignation internationale.


En matière de sanctions, Jean Ping a toutefois précisé que "tout est sous l’égide de l’Union africaine, les autres s’alignent’’. "L’Afrique est à la tête de ses sanctions, elle conduit la caravane des sanctions’’, a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires