Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 20:01

 
Bah Oury, vice président de l’UFDG et président de la commission d'organisation de la manifestation du 28 septembre 2009 était ce matin comme annoncé devant la commission nationale d’enquête pour témoigner sur les événements du 28 septembre à la date du même nom.

Mais contrairement a ce qui a été annoncé par Sirman Kouyaté, président de la dite commission, l’audience de ce mercredi de Bah Oury n’a pas été publique. ça c’est passé à huis clos, loin du regard des journalistes et autres curieux qui avaient effectué le déplacement.

Par ailleurs, le ministre d’état chargé des services spéciaux, de la lute anti drogue et du grand banditisme, le Commandant Moussa Tiégboro Camara qui devait aussi être entendu n’a pas répondu à l’invitation. Et le président de la commission nationale d’enquête, M.Siriman Kouyaté n’a donné aucune explication à cette absence.

M.Bah de l’UFDG quand à lui s’est présenté devant la commission et il a été interrogé durant trois heures d’horloge par les membres de la commission sans interruption.

Et à sa sortie, nous l’avons tendu notre micro « J’ai été interrogé sur les circonstances des préparatifs de la manifestation au stade du 28 septembre. J’ai dit ce que j’avais fait à l’époque, notamment, j’ai écris au maire, au ministre. D’autres questions m’ont aussi été posé et j’ai répondu ». Même si M.Bah n’a pas été loquace, tout porte à croire qu’il était serein.

Pour la suite, Bah Oury sera de nouveau entendu demain jeudi au palais du peuple et cette fois ci, l’audience sera publique, rassure le président de la commission. Nous y reviendrons.

Sayon Baldé
Source UFDG

Partager cet article
Repost0

commentaires