Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 22:31

 Sekouba-20Konate2.jpg
De hauts diplomates américains et français ont rencontré au Maroc des membres de la junte militaire au pouvoir en Guinée dans l'espoir d'accélérer un retour à la démocratie dans ce pays d'Afrique de l'Ouest agité de soubressauts politiques depuis un an.

Selon le département d'Etat américain mardi, Johnnie Carson, chargé des Affaires africaines au sein de l'administration Obama, et son homologue français ont rencontré à Rabat des dirigeants de la junte emmenés par le général Sébouba Konaté.

Ce dernier, ministre de la Défense, assure actuellement l'intérim du n°1, le capitaine Moussa Dadis Camara, hospitalisé à Rabat, au Maroc, où son état est jugé toujours incertain après une tentative d'assassinat l'ayant visé le 3 décembre.

P.J. Crowley, porte-parole du département d'Etat, a précisé que la réunion de Rabat avait permis de transmettre "nos idées concernant la recherche d'une résolution pacifique de la situation politique en Guinée", y compris la formation d'un gouvernement de transition dirigé par des civils et la tenue, à terme, d'élections libres et équitables.

Prié de dire si des progrès étaient susceptibles d'être réalisés en cas de présence prolongée du capitaine Camara à l'étranger, il a répondu par l'affirmative.

D'après un autre responsable américain s'exprimant sous couvert de l'anonymat, les discussions de Rabat ont fait des progrès.

Le M. Afrique du département d'Etat, a-t-on précisé, n'a pas rencontré le chef de la junte, blessé à la nuque par son aide de camp qui avait été mis en cause par une mission d'enquête de l'Onu sur la tuerie du 28 septembre à Conakry.

Les Etats-Unis et la France, l'ancienne puissance coloniale, jouent un rôle d'avant-garde dans la dénonciation des excès de la junte guinéenne depuis la fusillade du 28 septembre, qui fit quelque 150 morts parmi la population civile.

Toujours sous le couvert de l'anonymat, un haut responsable de l'administration américaine a fait savoir que les Etats-Unis accentuaient actuellement leurs pressions sur le régime de Conakry. "A l'évidence, la direction de la junte doit changer de méthode de gouvernance", a-t-il insisté.

(Andrew Quinn version française Jean-Loup Fiévet)

Reuters

Partager cet article
Repost0

commentaires