Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 21:21

  000000000000.jpg
 Qu'est-ce qui se passe à Conakry, malgré l'assurance, la mise au point du Général Sékouba dans les camps militaires, Alpha Yaya, Samory Touré...? Les propos tenus sur la discipline dans les rangs de nos forces de défense et de sécurité, et notamment sur l'arrêt de violence sur la population civile, qu'elles ont le devoir de défendre, ne sont pas une posture circonstancielle ?

Non seulement, dans ses différentes interventions, aucun mot sur la suite, rien sur la nouvelle  position sur la promesse de décembre 2008, mais sur la discipline, le respect de la hiérarchie, absent dans l'armée du camarade Sekou Touré, et du Général Conté, particulièrement dans les dernières années.

Mais aussi, même si un démenti du Ministre des affaires étrangères, Alexandre Cécé Loua, je le cite : "le CNDD et le gouvernement, ne soupçonnent et ne pointent encore moins un quelconque doigt accusateur sur aucune puissance étrangère du fait de cette tentative dont l’auteur est connu de tous, même s’il court encore. Le CNDD et le gouvernement, réaffirment l’appartenance de la République de Guinée, à la CEDEAO, et à l’Union africaine, en dépit des sanctions qui frappent le pays. Des déclarations venant d’officiels, ont semé le doute, et provoqué l’embarras des milieux politiques et diplomatiques. Je voudrais ici relever cette incohérence et regretter ces propos, qui ne reflètent pas la position du gouvernement. Sur le processus de négociation de l’accord global inter-guinéen, au processus de Ouagadougou, le gouvernement et le CNDD, réaffirment leur engagement à poursuivre ces négociations, pour une sortie de crise rapide, consensuelle et durable", le provocateur Idrissa Chérif récidive revient encore :

.
Que s'est-il passé depuis 24 heures, pour voir qu'au plus haut sommet de l'Etat, on n'est pas d'accord. Est-ce que les jusqu'auboutistes du Dadisme, si ça existe, l'entourage immédiat du capitaine ne sont-ils pas ceux, que le Général appelle "les ennemis de l'intérieur"

Qui, à part le capitaine Dadis est responsable de cette toute puissance de Toumba ? Et qu'est-ce qui est plus étonnant que cette espèce d'étonnement de certains devant l'attaque du capitaine Dadis ? Pourquoi, aucune mesure disciplinaire n'avait été prise contre les gardes qui avaient humilié le Général Toto. On organise une mise en scène au camp Alpha Yaya pour ordonner scandaleusement à toute l'armée guinéennede demander pardon, pour un agissement de la garde du président.

"Nous devons pouvoir former ces jeunes là, nous devons pouvoir prendre notre responsabilité..., pour pouvoir laisser une génération qui mettre dans sa tête, que leur mission, c'est  la défense de l'intégrité territoriale, leur mission, c'est sécuriser la population civile..." explique le Général dans les différents camps, 

Il insiste aussi que "notre peuple a trop souffert de notre agissements, ça doit cesser" c'est bien, et c'est aussi nouveau, mais attention, il est militaire, cependant, dire que
"tout ordre qui ne rentre pas dans l'intérêt de la nation, ne doit pas être exécuté", c'est aussi nouveau.

Mais le CNDD doit savoirque cela s'applique aussi sur les militaires à la gâchette facile,  et qui tireraient desormais sur la population, ils ne pourront plus se cacher derrière le respect de l'ordre de la hiérarchique.

La gendarmerie est rappelée à l'ordre, "montrer votre efficacité", avec l'ordre de reprendre immédiatement leur mission, que le capitaine Dadis avait confiée à la garde présidentielle.

"L'armée guinéenne n'a jamais connu ça", ajoute-il, une manière implicite de rejeter la responsabilité principale de ce désordre au capitaine Dadis, mais si c'est vrai, le CNDD, doit prendre distance avec certains extrémistes du dadisme (Kabine Komara, juin 2009), si ça existe, et qui pourraient s'obstiner à faire barrage au retour à l'ordre constitutionnel, le Colonel Moussa Kéita, Idrissa Cherif, Bah Oumane...

Cette violation et humiliation des officiers, était un bon moyen pour le capitaine, afin de soumettre les différents chefs d’états majors.

MAIS MALGRE CES PROPOS RASSURANTS RESTONS VIGILANTS, C'EST AVANT TOUT UN MILITAIRE.

Vidéo :



MAIS VIGILANCE, C'EST AVANT TOUT UN MILITAIRE.
Partager cet article
Repost0

commentaires