Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 17:53

ben-sekou-sylla.jpg
Suite à la première rencontre ce Dimanche, entre la CENI (commission électorale indépendante) et les donateurs internationaux, pour discuter des prochaines élections, prévues dans un délai de 6 mois, conformément aux accords de Ouagadougou,
Ben Sekou Sylla, président de la CENI, s'est expliqué sur RFI, pour livrer son avis sur ce délai; et les difficultés de le respecter.

Selon lui, "six mois, si nous n'avions que des élections, cela paraît réel, mais nous n'avons pas que des élection; les élections se basent sur la loi fondamentale, il faut que la loi fondamentale soit révisée..."; et toujours d'après lui, il faut attendre le mois d'avril pour terminer la liste des électeurs, mais seulement si les ressources financières sont mobilisées à temps.

Aucun mot sur le délai de correction des listes, de la commande et la livraison du materiel... 

Mais pour Saïd Djinnit, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, "il est possible d’organiser un scrutin dans ce délai, à l’unique condition de le faire rapidement et avec un soutien adéquat". Cependant il insiste que "c’est une opportunité que devraient saisir toutes les parties prenantes, qu’elles soient nationales ou internationales. Il faut s’assurer que cette fois-ci, nous pouvons aider le pays à sortir de la crise et à retrouver l’ordre constitutionnel".

Et pour éviter un troisième report des élections, Said Djinnit demande de prévoir également un soutien socio-économique à la Guinée, "je crois qu’il est primordial que le peuple de Guinée voit des signes concrets de réconciliation, comme par exemple la reprise de l’aide internationale, le soutien des institutions financières internationales et des deux principaux partenaires de la Guinée au plan bilatéral. Ce sont tous ces éléments qui permettront le retour à l’ordre démocratique".

Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne en Guinée, Karl Prinz, a réaffirmé "que l’Union Européenne était prête à reprendre la coopération avec le gouvernement guinéen, qu’elle soutiendrait les élections présidentielles et qu’elle contribuerait à la refonte de l’armée.
  Écoutez Ben Sékou Sylla :

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires