Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 10:09

william_fitzgerald.jpg
Un bruit court que "le gouvernement marocain serait sous une forte pression des États-Unis d'Amérique, et que le capitaine Dadis semble avoir été placé sous protection militaire sérieuse autrement connu sous le nom d'arrêt indirecte, afin de l'empêcher de retourner en Guinée" indique 
www.newstitimemeafrica..com. "
Il semble que les Américains veulent saisir cette opportunité pour éliminer le dictateur guinéen (capitaine Dadis) complètement du paysage politique . L'énorme pression serait de ne pas liberer le capitaine Dadis, et qu'il serait sur le point d'être déplacé hors de l'hôpital pour une villa dans un lieu inconnu de la capitale Rabat" precise le site.

I
l indique clairement que les diplomates américains travaillent dans les coulisses et sans relâche pour empêcher le retour du capitaine Dadis. Il aurait récupéré
pleinement de ses blessures par balles.

Selon toujours le journal 
"Personne ne le veut sortir de là. C'était juste une trop belle opportunité à perdre, et personne ne veut le faire revenir au pays" explique un diplomate occidental.
"Malheureusement, il a fait un rétablissement complet, mais comme le proverbe français dit:« de mauvaises herbes ne meurent pas ", a poursuivi le diplomate.

Les États-Unis semblent déterminés à exercer leur influence dans la région; et il y a tout juste quelques jours, le gouvernement américain a exprimé sa détermination à maintenir le blessé chef d'Etat, hors de la Guinée Complètement.
Il semble que le gouvernement américain veut installer un régime qui est favorable dans le pays, et est actuellement en pourparlers secrets avec le ministre de la Défense Sekouba Camara Konaté, alors que le capitaine Dadis est sous traitement pour des blessures par balle au Maroc, d'après toujours ce journal. 

Les États-Unis tient à ne pas autoriser les États voyous avoir d'influence sur la gouvernance en Afrique, et voit dans la crise de ce pays ouest-africains, comme une fenêtre d'opportunité pour rendre effectif leur influence dans le pays. le sous-secrétaire d'État adjoint aux affaires africaines,William Fitzgerald a déclaré: "Nous essayons de parler à Konaté",...Il a aussi déclaré que "la crise en Guinée a été un symptôme d'un glissement dangereux en Afrique de l'Ouest; nous sommes profondément préoccupés de voir que l'Afrique occidentale retombe dans son passé", qui d'après lui, menace d'une plus grande instabilité la région riche en ressources.
"La dernière chose dont nous avons besoin est une milice de brigands courir l'Afrique de l'Ouest de nouveau». ajoute-t-il.

D'ailleurs la semaine dernière, Idrissa Chérif interrogé par guinéenews sur la date du retour de Dadis en Guinée et la raison pour laquelle, jusqu' à maintenant, Dadis n’a parlé à aucune presse, a répondu que "tout dépendait du roi Mohamed VI ".

Mais sincèrement, est-ce que le capitaine Dadis est vivant ? Pourquoi, on continue d'entretenir partout qu'il recouvre sa santé ? Pourquoi n'a-t-il pas encore montré un signe de vie ? Est-ce que le Maroc a préféré le soutien américain sur la question du Sahara que celui du Capitaine Dadis

S'il est retenu par les autorités marocaines, pourquoi les jusqu'au-boutistes (Colonel Moussa Kéita, Idrissa Chérif, les fidèles de Marcel, neveu du capitaine Dadis...) sont encore en liberté,  et orchestrent une campagne de dénigrement en continue, contre les forces vives.

Il y a quelques jours, la cible était Cellou Dalein Diallo, et depuis la sortie surprise de Toumba, c'est Louseny Fall, et Mouctar Diallo qui font l'objet d'attaques constantes à la RTG, et les médias acquis à la cause du Capitaine Dadis.

Pourquoi alors, on les laisse ériger des obstacles à l'apaisement, et au retour à la raison de l'armée ?

A suivre...

Partager cet article
Repost0

commentaires