Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 13:44

Sekouba-20Konate2.jpg
Unde ceux qu'Idrissa Chérif traitait de tous les noms, il y a à peine quelques semaines, a été pour lui, et maintenant, choisi "non seulement pour son expérience mais aussi pour sa connaissance de la politique guinéenne. Il va conduire un gouvernement de mission, notamment la poursuite de la transition".

Maintenant, nous rentrons dans le vif du sujet; les hommes politiques ont désormais, en possession des clés, même si le risque que des radicaux, qui n'auraient pas dit leur dernier mot, cherchent à déstabiliser la nouvelle autorité est réel. Surtout la question sécuritaire, que certains pourraient utiliser, pour invoquer une reprise en main du pouvoir.

Idrissa Cherif disait au lendemain de l'exigence par l'UA, d'un engagement écrit du capitaine Dadis de ne pas se présenter aux élections : "même si, nous abandonnons le pouvoir aujourd'hui au profit d'un gouvernement civil, il sera balayé dans les 24 heures par d'autres militaires". Et 
selon lui : "le gouvernement sera formé de 30 membres: 10 désignés par le CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement, junte), 10 par l'opposition et 10 issus des quatre régions de Guinée".

Et d'après nos sources, le CNDD devrait garder les postes de souveraineté "Défense, Affaires étrangères, Économie et Finances".

Donc, une vigilance accrue sur certains individus, dont le colonel Moussa Kéita, Tiegboro Camara, Pivi, et les clans autour de lui..., doit être observée.



 

Partager cet article
Repost0

commentaires