Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 20:34


Le Capitaine Dadis Camara a été hospitalisé ce vendredi au Maroc, dans un état "difficile mais pas désespéré"  selon le médiateur, le Président Blaise Comaporé. Il "est hospitalisé dans la clinique royale de l'hôpital militaire Mohammed V", conscient à son admission a indiqué l'AFP.

"Actuellement, nous sommes bien sûr accrochés à l'évolution de la santé du président Dadis pour mieux organiser l'avenir de la Guinée..., ce que nous avons eu comme information il y a de cela une heure par son médecin personnel, c'est que Dadis est dans une situation qui est difficile certes mais qui n'est pas désespérée, a-t-il ajouté.


"Je crois qu'il va subir probablement une opération parce qu'il a reçu effectivement des balles et cela nécessite des opérations" précise le médiateur.

Un peu plus tôt dans la journée, un responsable sénégalais avait évoqué "une blessure assez profonde"et un militaire burkinabè confirme la gravité des blessures: "des éclats de balles dans la tête" du capitaine Dadis

Le CNDD doit savoir que si les guinéens ont accepté sa présence à la tête du pays, c'était pour conduire la transition, organiser des élections, sans se déguiser en civil, et se présenter, remettre le pouvoir aux civils, et rentrer dans les casernes pour servir exclusivement dans le cadre de leur mission, le nouveau pouvoir, légitimement élu.

ET C'EST TOUT !!!

Le lieutenant Toumba se serait retranché dans un lieu inconnu. Un ministre a admis, malgré l'annonce du CNDD de son arrestation, que Toumba n'avait pas "encore été arrêté". Nous savons le CNDD ne respecte pas sa parole, mais si Toumba est assassiné, pour nous dire après coup qu'il est tombé sous les balles, dans une fusillade après un refus de se rendre, pour faire obstacle à jamis à l'exposion de la vérité, afin que les victimes puissent faire leur deuil, le peuple ne l'acceptera, l'exigence de la vérité vous oblige à ce qu'il soit traduit devant un juridiction impartiale et independante. 
 
A la mort du Général Conté, il y avait certes une interrogation à couper le souffle, et qui préoccupait profondément, mais là, des rebelles des guerres civiles de nos voisins sont incorporés dans l'armée guinéenne, ainsi que de jeunes volontaires utilisés pour renforcer l'armée dans les années 2000, et des mercenaires...

Ce qui preoccupe  extremement nos voisin, Sierra Leone, le Liberia, la Côte d'Ivoire...

A Rabat, le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué indique que "Le royaume du Maroc vient d'apprendre que le capitaine Camara aurait pris, sans consultations préalables, un avion mis à sa disposition par le président du Burkina Faso (...) pour se rendre au Maroc, accompagné d'un médecin sénégalais".

"Pour des considérations strictement humanitaires..., le Maroc recevra le président Dadis Camara, afin de lui prodiguer les soins nécessaires en milieu hospitalier marocain" indique le communiqué.

Selon plusieurs témoignages recueillis vendredi par l'AFP, l'aide de camp venait d'apprendre jeudi que le Capitaine Dadis avait rejeté sur lui la responsabilité du massacre de plus de 150 opposants (selon l'ONU) le 28 septembre avant de tenter de le tuer.

De nombreux témoins ont désigné "Toumba" comme un meneur de cette répression unanimement condamnée par la communauté internationale.

C'est par desespoir de savoir que même s'il avait les moyens quitter le pays, le massacre dont il est l'acteur principal, sera derrière lui.

"Il y a eu une discussion entre le président et Toumba pour l'affaire (le massacre) du 28 (septembre), le président a voulu le dénoncer en disant qu'il est l'acteur principal (des violences) et Toumba a tiré sur lui et l'a blessé à la tête
"  a précisé à l'AFP un garde du lieutenant Diakité.

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) s'est dite vendredi "gravement préoccupée" par la situation en Guinée. Air France a de son côté reporté à samedi son vol Paris-Conakry qui devait partir vendredi à 13H35 (12H35 GMT) pour la capitale guinéenne.

Partager cet article
Repost0

commentaires