Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 09:03

 
 Les "forces vives"ont rendu hier les propositions demandées par le médiateur Blaise Compaoré.

Pour l'essentiel, les forces vives restent sur la revendication principale : "Dadis ne doit pas se présenter aux élections", et depuis le massacre et crimes commis le 28 septembre et les jours suivant, elles (forces vives) exigent maintenant que "le Capitaine quitte la direction de la transition", mais acceptent de renouer le dialogue tout de même.

 "Sur le fond, on a bien entendu parlé de la dissolution du CNDD et du départ du chef de la junte, afin que soit mise en place une autorité de transition consensuellement identifiée",a déclaré Cellou Dalein Diallo (UFDG). Puis dit-il : "On a proposé un calendrier. On pense que la transition pourrait durer six mois, à partir de la mise en place de la nouvelle autorité de la transition".

 Jean-Marie Doré a par ailleurs assuré que des discussions directes pourraient s'engager : "Oui, à travers la médiation du président Blaise Compaoré, nous avons accepté de dialoguer avec la junte, dans le but de sortir de la situation d'aujourd'hui", puis ajoute : "Comme le but du dialogue, c'est d'instaurer une nouvelle autorité de transition, alors nous acceptons le dialogue, mais pour que très rapidement, la Guinée se trouve dans un autre contexte de gestion politique".

 Pour
Ibrahima Fofana, (USTG), nous réclamons aussi entre les principales revendications : "la fermeture des lieux de détention arbitraire, la prise en charge sanitaire des blessés et des femmes violées, la liberté d’aller et venir des citoyens, la liberté politique et syndicale, la liberté de la presse ainsi que la possibilité pour les Forces vives  d’exercer librement leurs activités".

Le mardi prochain, le CNDD vienra défendre l'inacceptable à Ouagadougou (candidature de Dadis).


A la fin de la rencontre, le Médiateur indique : "nous n'avons écouté qu'une partie. Nous allons bientôt recevoir les points de vue et les suggestions de l'autre camp, notamment du CNDD, et c'est à partir de là que nous allons pouvoir définir à la fois un programme de travail mais aussi un chronogramme électoral".



 

Partager cet article
Repost0

commentaires