Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 10:46



Les forces vives réitèrent leurs exigences au  Président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur de la crise guinéenne. Pas question d’accepter le maintien du Capitaine Dadis pour diriger la suite de la transition, le départ des militaires du pouvoir et la nomination d'un civil à la tête du pays pour 10 mois, voici toujours, les revendications principales des forces vives.


"Nous avons transmis ce (lundi) soir à Ouagadougou nos nouvelles propositions au
médiateur (Blaise Compaoré). C'est fondamentalement une réaffirmation des positions
antérieures
", a déclaré Mamadou Bah Baadikko (UFD). Il explique que les "Forces vives ont réclamé le départ du capitaine Moussa Dadis Camara du pouvoir, sa disqualification pour la présidentielle prévue en 2010 et la dissolution du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), des exigences mentionnées dans le mémorandum transmis au médiateur", puis ajoute "nous proposons la nomination d'une personnalité civile à la tête de l'Etat pour assurer une transition d'une durée de dix mois, souhaitons également la nomination d'un Premier ministre de consensus et la mise en place d'un Conseil national de transition (CNT) dirigé par l'armée".

Le Chef de l’Etat, le Premier Ministre et le CNT pourront après concertation désigner le
Président de la Cour suprême, du Conseil économique et social et du Conseil supérieur de la
communication (CSC).
 

Les forces vives ont tout de même  réaffirmé leur confiance au Médiateur, même si elles
rejettent le projet présenté le vendredi.

Partager cet article
Repost0

commentaires