Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 22:35

JMD
Le premier ministre a également fait une déclaration après la publication de la liste des membres du gouvernement de transition.

Il a eu une pensée particulière pour les victimes de janvier- février 2007 et du 28 septembre 2009, et dans un courage, un franc-parler qu’on lui connaît, il déclare "cependant s’il est établi à un moment, ou à un autre, que l’un des acteurs de cette transition est mêlé à un scandale financier, ou se trouverait dans le collimateur de la justice nationale, ou internationale, notamment dans les tragiques événements du 28 septembre 2009, il est clair que nous en tirerons toutes les conséquences, étant entendu qu’il faut mettre fin à l’impunité…"

Bien mais, évoquer la justice internationale dans le dossier des massacres du 28 septembre, peut pousser à s’interroger sur la volonté de Jean Marie Doré de s’occuper de ce dossier, puisque la justice internationale ne peut se saisir des violations graves de droits de l’homme que si la justice nationale ne veut, ou  ne peut poursuivre les auteurs.

Mais dans l’ensemble, ça évolue dans le verbe, il faut maintenant passer à l’action.

Suivez la déclaration du premier ministre Jean Marie Doré (15.02.2010) :

Partager cet article
Repost0

commentaires