Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 17:49

 
  Le Lieutenant Toumba Diakité cité dans tous les témoignages sur la boucherie du 28 septembre, a disparu alors que selon un officier du Ministère de la Défense, il devait être interrogé sur le déroulement des faits par un comité restreint du CNDD, au regard des condamnations de la répression.

   L'entourage du Président qui le protégeait depuis les massacres a plus en plus de mal à tenir cette position.

  Le Ministre de la Défense qui ne se sentait plus en sécurité depuis son retour du Maroc, et sa désapprobation des changements au sein de la garde Présidentielle infiltrée d'éléments de l'ex-ULIMO que Aicha Keita a mis au service de Dadis, et l'enrôlement des jeunes volontaires venus exclusivement de Macenta et Gueguedou et d'autres régions de la foret, dont une partie se trouve en formation à Kaléah dans la préfecture de Forécariah.

  Le Ministre de la Défense, l'Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, et d'autres Officiers cherchent à prendre leurs distances avec une répression qu'ils n'ont ni commanditée, ni cautionnée.


  Toumba Diakité reste désormais défendu par le Commandant Moussa Keité, Tiegboro Camara, alors que le fameux Pivi lui même trouve Toumba encombrant.

  Dadis qui ne souhaite pas voir Toumba Diakité comparaître, chercherait à organiser sa cachette, comme Théodore Siba Kourouma neveu du chef rentré en clandestinité, surtout qu'il serait venu le jour même au stade en provenance du camp Alpha Yaya Diallo.

  Du coup la méfiance s'instaure au plus haut niveau du CNDD, certains membres pourraient se désolidariser en cas de nouvelles manifestations.
 
   Selon un autre militaire au camp Alpha Yaya, un affrontement n'est pas à exclure si les éléments de Aicha Keita continuent les intimidations, les menaces, et les violences qui ont rendu l'armée incontrôlable.

Partager cet article
Repost0

commentaires