Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 21:35

 
  Le Président Dadis apprécie pour le moment le Président Blaise Compaoré, mandaté Médiateur dans la crise guinéenne par la CEDEAO, après les évènements qu'il qualifie d'entrée de "tragiques".
 
  Curieusement, pour le Capitaine Dadis les propos de Balkany représentent la position de la France, mais quand Bernard Kouchner constate qu'"il est devenu impossible de dialoguer avec lui (Dadis), et demande une intervention de la Communauté Internationale", il dira : "ce n'est pas la position du Président Sarkozy, qui pourrait me faire réfléchir".

 Dadis nous prouve encore une nouvelle fois, sa méconnaissance du fonctionnement normal d'un État, un État démocratique, je voudrais lui dire ici : "mon Capitaine, notre Capitaine, Bernard Kouchner a été invité dans cette émission en sa qualité de Ministre des Affaires Étrangères de la France, donc ces propos sont ceux de la France sur cette question"...

  Il (Dadis) finit par lancer les premières phrases contre l'un des membres les plus actifs du GIC-GUINEE pour l'intérêt de la Guinée :" la Guinée n'est pas une Sous-Préfecture, un arrondissement de la France, ni d'aucun puissance..."; d'autres attaques plus virulentes sont à venir, plus la pression sera forte, et que les élections se rapprocheront, ses propos se durciront...

  On se permet pour minimiser les faits devant le President Compaoré, de lui montrer des victimes qui ne présentent pas des blessures par balles, en parlant de "bousculade".

  Mais la découverte par le Médiateur de certains blessés qu'on devait lui cacher, et dissimuler aux médias mettra le Président en colère contre le Ministre de la santé : " c'est du sabotage" en ménaçant son Ministre de la santé, ce qui est censuré par la RTG:


 
Regardez ce que montre la RTG :

Partager cet article
Repost0

commentaires