Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 23:35

   
  Le capitaine Dadis après la boucherie, et pour cacher que la nomination prochaine de Bah Ousmane à la Primature vient de lui, propose la mise en place d'un gouvernement d'Union Nationale, sachant que seul l'UPR sera prêt à faire son entrée dans ce gouvernement d'Union Nationale.

  Voici la main tendue qu'il entend offrir à Blaise Compaoré qui vient d'être nommé Médiateur.

  Mais l'opposition dit non à cette nouvelle farce, et presse la communauté Internationale, la Cedeao, d'agir et maintenant, notamment par l'envoi d'une force d'interposition et d'une commission d'enquête internationale .

  Et malgré l'incapacité avouée du Capitaine Dadis de controler l'armée, admettant l'exitence d'une boucherie en son sein, sans donner les noms des bouchers :

.


 Il refuse certainement par mépris pour les victimes, l'assistance demandée à la CEDEAO par les Forces Vives, je le cite :  " Pourquoi une force d'interposition? C'est quand il y a des belligérants, alors que la population vaque calmement à ses affaires"...,  et martèle : "Si une force d'interposition est envoyée, c'est tout le peuple de Guinée qui va se révolter"

  Mais pour Mouctar Diallo du NFD :

   -  " il faut que la communauté internationale soit plus prompte à l'action. Elle doit intervenir pour prévenir un autre carnage...". "...Si cela continue, les populations vont chercher des moyens qui leur sont propres pour se protéger et cela peut déboucher sur une guerre civile".

   
 Sidya Touré de l'UFR :

     -  "La désignation d'un médiateur, c'est une chose essentielle...", " ... Il y a une rupture totale de confiance entre l'armée et la population. La question fondamentale qui traumatise les Guinéens, c'est pourquoi y a-t-il eu un tel déferlement de violence, lundi, dans un stade fermé pour un simple meeting ?".  
          

 Alpha Condé du RPG :

    -  "le Capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte guinéenne doit partir, il s'est disqualifié pour gérer la transition"..., "les Guinéens sont prêts à se battre jusqu'au départ définif au pouvoir de la junte".

Partager cet article
Repost0

commentaires