Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 11:23

  
  En Guinée comme toujours, il y a des victimes : morts et blessées graves, mais pas de coupables.

 Pourquoi jusqu'à cet instant aucun membre des Forces de sécurité autour du Président n'a été mis en cause, alors que tous les témoins, dont les membres des Forces Vives s'accordent sur la présence de Moussa Tiégboro Camara, et Toumba Diakité au stade.

  Les assassinats restent pour le Président Dadis :"des évènements malheureux", juste des evenments malheureux, et rien d'autres, quand il ne prête pas la responsabilité aux leaders politiques, qu'il accuse d'avoir voulu mettre place :"un système machiavélique pour tenter de déclencher un mouvement d'insurrection populaire"..., puis : "je ne dis pas que les forces de l'ordre n'ont pas tiré mais quels sont ceux qui ont occasionné les violences? Les leaders de l'opposition ", poussés par la jalousie ont cherché à créer une situation pour ternir l'image du capitaine Dadis.

  Et comme Sekou Touré qui téléphonait aux victimes de ses complots au camp Boiro pour s'informer sur leur sort, Dadis se rend à l'hôpital pour dit-il  visiter les blessés, et leur dire "Je suis désolé", je suis très désolé"..., c'est un incident malheureux, je suis désolé" Après avoir envoyé les hommes du lieutenant Toumba Diakité, qui en août avait extrait des détenus militaires, dont le sergent Alseny Camara (membre de la garde présidentielle) du PM3, dans un premier temps, ils étaient arrêtés et incarcérés pour des faits liés au narcotrafic, avant de les torturer, motif : préparer un coup d'état en prison,
décidément son pouvoir est si fragile qu'il considère qu'un prisonnier peut faire un coup d'Etat.


   Le samedi 5 septembre, une vingtaine d’éléments du régiment commando avaient été arrêtés, et transférés à Kassa par le Lieutenant Toumba Diakité, ils prépareraient parait-il au camp Alpha Yaya Diallo une protestation contre l’arrestation illégale de leurs camarades. 
  
    Pourquoi le CNDD, persiste pour détourner l'attention sur la gravité des faits, et nous forcer à rentrer dans un débat de chiffres (C'est 57 et pas plus), en vue d'éviter à que l'opinion nationale, et internationale ne découvrent finalement que le CNDD nous ment après les assassinats.

  Où sont les autres victimes Capitaine DADIS ?,  le Peuple, la Communauté régionale, et Internationale connaissent déjà la vérité, rendez  les corps des victimes à leurs familles,  pour qu'elles soient enterrées dans la dignité et pas dans des fosses communes.

  POUR LE MOMENT C'EST TOUT CE QU'ON VOUS DEMANDE  

  Maintenant, des Tribunaux existent pour des crimes de même nature que  ceux de janvier et février 2007, et ainsi que du 28 et 29 septembre 2009.

    Écoutez un Militaire ayant participé aux exactions
  :

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires