Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 14:29


  
  Dalein Diallo, blessé pendant les événements du 28 septembre en Guinée, passé par Dakar vient d’arriver à Roissy.

  Interrogé hier par la Radiotélévision sénégalaise Cellou Dalein Diallo, trouve : "acceptable que le président Abdoulaye Wade soit le médiateur dans la crise guinéenne".

 

  "C’est un homme d’expérience, plein de sagesse et accepté par tout le monde", ajoutera-t-il.

 

  Puis : "Donc, le président Wade, c’est quelqu’un qui est très respecté par la classe politique guinéenne, c’est la raison pour laquelle j’estime qu’il sera le meilleur médiateur dans la résolution de la crise en Guinée".

 

  Concernant la dernière visite du président Wade, il dira que "celle-ci a été mal comprise par certains Guinéens qui pensaient qu’il était venu soutenir la candidature du capitaine Dadis Camara…, j’avais le privilège de le rencontrer avant et il m’avait tout expliqué. Mais l’opinion guinéenne pensait qu’il était venu soutenir la candidature du capitaine Dadis, ce qui n’était pas vrai", a ajouté Cellou Dalein Diallo, qui a "salué la mise au point faite par le président Wade pour éclairer l’opinion guinéenne et sénégalaise sur la question".

  Il a aussi demandé à ce que "les responsabilités des événements du 28 septembre soient situées et que les coupables soient punis". Parce que : "C’est la seule voie pour amener le peuple guinéen vers la paix".

 

  Il a regretté "le geste de l’armée qui a tiré sur la population faisant des dizaines de morts, ce qui était évitable, si cette armée était républicaine".

  Il a rendu un hommage au président Wade pour son évacuation sanitaire à bord de son avion Présidentiel.

 

  Mais Cellou Dalein doit savoir que la Guinéen’a pas besoin d’autres médiateurs que le GIC-GUINEE, et même si nous comprenons son émotion à chaud sur l’intervention de Wade pour son évacuation.

 

  Et que cette évacuation n’a d’autres raisons que la pression régionale (CEDEAO, UA) et internationale (France, Etats-Unis, ONU…), et nullement de Wade….

Partager cet article
Repost0

commentaires