Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 19:05


Deux anciens Premiers ministres guinéens, dirigeants de partis d'opposition, MM. Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, ont été blessés lundi au cours de manifestations violemment réprimées -- qui ont fait au moins une dizaine de morts -- puis conduits dans un camp militaire, a affirmé à l'AFP l'épouse de M. Diallo.

Sous couvert de l'anonymat, une source gouvernementale a de son côté déclaré: "ils ont été arrêtés et sont au camp Alpha Yaya Diallo".

Selon Mme Halimatou Diallo, contactée par téléphone, les deux hommes, "blessés", avaient "d'abord été évacués à la clinique Ambroise Paré".

Mais "des militaires sont venus les chercher. Ils les ont extraits de la clinique et les ont emmenés au camp Alpha Yaya Diallo", siège de la junte au pouvoir depuis décembre, a ajouté l'épouse de M. Diallo, assurant par ailleurs que sa résidence avait été "saccagée".

Au moins une dizaine de personnes ont été tuées par balles là Conakry par les forces de l'ordre qui sont intervenues pour évacuer de force un stade où s'étaient réunis des opposants à l'éventuelle candidature du chef de la junte à la présidentielle, a constaté l'AFP.

Au moins une dizaine de cadavres portant des traces de balles étaient couchés à même le sol, dans l'enceinte du stade du 20-septembre, après que la garde présidentielle ait évacué par la violence les opposants qui y étaient rassemblés, a-t-on constaté sur place.

Auparavant de nombreux tirs avaient été entendus provenant du stade du 28-septembre, où plusieurs dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées selon une estimation de l'AFP.

Alors qu'il couvrait l'évènement, le correspondant de l'AFP, qui travaille également pour Radio France Internationale (RFI), Mouctar Bah, a lui-même été forcé de se mettre à genoux par un militaire de la garde présidentielle.

Son matériel (micro, magnétophone) a été confisqué et brisé par des militaires. Son confrère de la BBC, le journaliste Amadou Diallo, a également été brutalisé.

Partager cet article
Repost0

commentaires