Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 22:58

  Dans cette déclaration dont je souligne certains passages, le PEDN prend sa distance avec les agissements qui semblent ne pas être l'objectif du PEDN dans les forces dites patriotiques, lisez la déclaration, merci

DECLARATION

 

 Mise au point du parti de l'espoir et du développement national (PE.D.N)


Le bureau provisoire et les membres fondateurs du PE.D.N réunis en session extraordinaire ce jour 28/08/2009 ont examiné la situation créée au sein de leur formation politique suite à la diffusion le 27/08/2009 sur les antennes de la RTG après la visite que le Bloc Patriotique a rendu au Chef de l’Etat, Président du CNDD et Commandant en chef des Forces Armées Guinéennes.


Le PE.D.N, n’ayant pas été associé ni de près, ni de loin à cette initiative, a jugé utile de faire, au cours de cette rencontre tenue à son siège, la mise au point suivante en procédant à une rétrospective sommaire :

Dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions appropriées, pour un déroulement harmonieux de la transition, le Chef de l’Etat, Président du CNDD avait convoqué au Palais du Peuple une rencontre avec les Forces Vives. Une majorité de partis politiques avait décidé le boycott de cette rencontre pour des raisons qui étaient les leur.

 
Le PE.D.N, après un débat réel et intense en son sein, avait décidé d’y assister notamment par devoir citoyen et par respect et reconnaissance pour le Chef de l’exécutif, Président de la République, le CNDD et le gouvernement qui ont bien voulu donner leurs agréments à la création du PE.D.N avec toute la célérité et la courtoisie nécessaire. Mais aussi parce que nous sommes convaincus que l’éthique républicaine tient sa vérité dans l’écoute des autres pour le plus grand profit de l’intérêt national.

Cette démarche n’a pas eu l’heur de plaire en son temps aux partis ayant fait le choix de la chaise vide. Dans un art consommé du dithyrambe le PE.D.N et tous les autres partis qui avaient fait le même choix furent mis à l’index et qualifiés de traîtres et d’insignifiants par une très grande majorité de la partie adverse.

Fortilège de raison pour ne plus les recevoir au sein des Forces Vives : le PE.D.N, après débat, avait également formulé son intime conviction en estimant et en affirmant, sans ambages, l’impossibilité absolue de pouvoir tenir les élections en décembre 2009 pour cause de non préparation et de logistique. L’audace d’avoir mis en doute le chronogramme projeté a fini par hâter et consolider le procès de crime de lèse-majesté intenté contre notre jeune parti.

A cause de cette singularité le PE.D.N et son leader ont été isolés, repoussés comme fauteurs de troubles et comme vendus au Président de la République et au CNDD. Cette situation avérée est connue de tous les observateurs de la scène politique guinéenne. Cependant nous sommes restés rivés à notre intime certitude parce que déterminés à œuvrer pour le succès de la transition et au progrès économique et politique de notre cher pays.

Les partis qui avaient faits le choix d’assister à la réunion boycottée du Palais du Peuple ont été traités de la même façon que nous dès leur sortie de ladite réunion. C’est dans ce contexte qu’ils ont contacté le président du PE.D.N, le jour même de son départ à l’étranger, dans la perspective de former un front commun pour faire face à l’hostilité injustifiée qui leurs était imposée. Le Bloc Patriotique était né.

Ce nouveau regroupement de partis politiques, fruit d’un rejet et d’une volonté inébranlable d’affirmer leur place sur l’échiquier politique national, a plutôt reçu un accueil timoré et est resté comme une sorte d’électron libre ignoré par les Forces Vives et quelque peu négligée par les gouvernants. Il n’a été ni consulté, ni fait parti de la commission Ad Hoc, et sa participation au CNT demeure aléatoire.

Toujours déterminé en âme et conscience de servir les intérêts véritables de son pays. Le président du PEDN s’est fait représenter par une délégation dirigée par notre camarade Kalil Diallo à toutes les réunions, assumant ainsi contre vents et marées l’appartenance du PE.D.N au Bloc Patriotique. Il a continué de prêcher l’union de tous pour mener à bien une transition porteuse de l’espoir d’avenir du pays. C’est également de l’extérieur qu’il a apprit sa désignation en qualité de président du Bloc.

Les récentes conclusions de la commission Ad Hoc mises en place en dehors du PE.D.N mais aussi du Bloc Patriotique a fini par se convaincre et d’accepter l’incontournable fait de l’impossibilité des élections en 2009.

Confirmant ainsi la justesse de la position du PE.D.N de voir se tenir des élections hâtives et bâclées au détriment de la nécessaire renaissance économique et politique de la nation la nation guinéenne. Cela est un fait avère malgré ceux qui aujourd’hui veulent taire cette réalité. Voici succinctement résumé la réalité de la participation du PE.D.N jusqu’au 26 août 2009.

N’est-il pas curieux alors qu’un parti politique sérieux donne son soutient sans préalable aucun et après d’innombrables investissements matériels, humains et politique à un Chef de L’Etat qui confirme à longueur de journée et au cours de chacun de ses discours à la nation qu’il n’a pas encore pris de décision concernant sa propre candidature à l’élection présidentielle ?

Une maturité d’Homme d’Etat qu’il convient d’ailleurs de louer ici. Est-il donc normal d’être plus royaliste que le roi ? Et comment un parti structuré comme le notre peut-il agir en pareille circonstance sans quitus de nos militants qui œuvrent chaque jour pour le rayonnement de notre parti ?

A nos yeux, nous devons tous œuvrer à la recherche de solutions communes et pacifiques allant dans le sens d’une démocratie consensuelle apaisée et tournée vers une unité nationale bannissant tout relent d’ethnocentrisme ou de clientélisme intéressé et faisant fi de toute autre considération. C’est ainsi qu’il faut éviter l’aggravation d’une situation déjà préoccupante sur le plan national et international.

C’est donc avec une réelle surprise que nous avons suivi le 27 août 2009 sur le petit écran les propos tenus par certains membres du Bloc Patriotique sans consultation aucune avec la direction du PE.D.N sur le sujet. Nous ajoutons et soulignons, pour faire corps avec la réalité qui nous préoccupe que le PE.D.N et ses membres fondateurs, par la voix de leur président, ont au cours de cette semaine même exprimé clairement leur position dans une interview donnée par Lansana Kouyaté au magazine Jeune Afrique n°2536 -2537… dont copie ci-jointe.

En ce qui nous concerne, outre le fait que ni le Président Daddis, ni le CNDD n’ont en aucun moment fait état de leur décision concernant la question de candidature, il convient de retenir qu’aucune instance du PE.D.N n’a été saisie ni n’a statué sur ladite question.

Aussi le PE.D.N tient à porter à l’attention de tous ses militants, de tous les citoyens guinéens et de la communauté internationale que les propos tenus par des éléments du Bloc Patriotique n’engagent dès lors que leurs auteurs.

Le B.a.ba de toute démocratie et de toute alliance étant la consultation et le débat démocratique autour de toute initiative. C’est inadmissible que notre parti soit à la remorque d’un groupe d’individus agissant en dehors de notre formation politique et qui s’adjuge improprement un rôle que le PE.D.N ne leur a jamais conféré.

Notre parti, son leader et sa direction ne peuvent-ils pas eux-mêmes annoncer leurs propres décisions ? Pourquoi doivent-ils le faire par personne interposée ? En l’absence du président, n’a-t-on pas une direction nationale pour le faire ?

Ce coup est un peu trop gros. Nous ne permettrons pas de voir notre parti pris en otage par quelques politiciens assoiffés de pouvoir et par certaines personnalités de cire à la recherche de leurs intérêts égoïstes. Leurs manières d’agir constituent clairement une tentative de dynamitage du PE.D.N. Ils n’y parviendront pas.

Il est à noter que le PE.D.N entend comme l’a affirmé son président dans l’interview susmentionnée, conceptualiser, formuler et mener à bien sa politique en toute indépendance mais aussi avec le soucis permanent d’écoute et de respect du CNDD, de son Chef et de tous les acteurs évoluant sur l’échiquier politique national, y compris le groupe international de contact et ce dans un cadre démocratique, juridique, organisationnel que nous avons toujours appelé de nos vœux.

Enfin, le PE.D.N est et demeure un parti structuré et normalisé qui tient compte dans ses prises de positions, dans ses démarches et dans ses alliances actuelles et futures des dispositions contenues dans son statut et son règlement intérieur.

Le PE.D.N profite de cette mise au point pour lancer un vif encouragement à tous les acteurs de la vie politique guinéenne : CNDD, syndicats, gouvernement, partis politiques et société civile dans leurs efforts louables de tout mettre en œuvre pour assurer à notre pays et à ses braves populations une transition fraternelle et apaisée.

Condition sine qua non de la réussite de l’œuvre commune de construction d’une nation démocratique, fraternelle et prospère que nous ambitionnons tous.

Que Dieu protège et soutienne la Guinée en ces moments de grandes épreuves, Amen !
La cellule de communication du PEDN informe tous les responsables des Sous-sections, des Sections, des Fédérations et autres structures  du PEDN à travers le monde entier que conformément aux dispositions des statuts  (Articles 2.3) qui font obligation au parti d’informer et de former ses militants à fin d’entretenir et de développer leur culture politique, le présent site : www.pednespoir.org est mis à leur disposition.


La cellule de communication prie donc, tous les responsables ci-dessus mentionnés, de bien vouloir prendre toutes les dispositions pour faire parvenir les comptes rendus (textes, images et vidéos) de leurs activités pour publication sur ledit site à l’adresse suivante : info@pednespoir.org Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .


La cellule de communication

Partager cet article
Repost0

commentaires