Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 22:08


   Le Président Dadis, le Commandant Moussa Keita, le Capitaine Pivi seraient en difficulté au sein même du CNDD, duquel certains membres dont le Général de Brigade Sekouba Konaté, Le Colonel Mathurin Bangoura, le général Toto, le colonel Siba Lohalamou, le chef d'état major de la gendarmerie le Commandant Ibrahima Baldé, le colonel Korka malgré les soutiens publics..., demandent au Président de respecter les promesses tenues et d'éviter les divisions ou tout conflit au sein de l'armée.

     Il a été demandé aussi par le Général de Brigade Sekouba Konaté de revoir la situation des officiers arrêtés après le 24 avril 2009 pour la refonte complète des forces armées.

    Des facteurs qui auraient poussé le Président a demander à la RTG, lors de la remise des travaux du comité ad hoc, à "tout guinéen qui ne voulait pas aller aux élections de quitter la Guinée", avant de s'en prendre aux leaders politiques qui ne sont préoccupés dit-il, que par des élections présidentielles, et d'indiquer que "l'élu doit organiser les législatives dans les conditions normales", ce qui est appréciable.

    Mais en même temps, il parle souvent de course de vitesse et de patience, de sagesse et de récompense alors que cette rencontre devait être l'occasion d'examiner la conclusion des travaux de commission ad hoc, et de redonner un nouveau souffle à la suite de la transition.

    Il été demandé au Commandant Moussa Keita de cesser les provocations et c'est encore le Général de Brigade Sekouba Konaté qui lui a intimé l'ordre de respecter les instructions de la hiérarchie.

    Ce qui a retabli les forces vives comme interlocuteur principal du CNDD.

    Certains de ces officiers murmurent que le Président devait formaliser son absence aux présidentielles, pour éviter toute confusion, et terminer la transition dans la sérénité.

Partager cet article
Repost0

commentaires