Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 10:07


  
 
Président WADE ! Nous attendons de votre arrivée dans le cadre de cette visite d’amitié et de coopération avec la Guinée, que le Sénégal en peuple frère indique fermement qu’elle avait voulu accompagner le CNDD après le 23 décembre 2009, pour éviter à la Guinée des troubles qui allaient inévitablement se produire dans le pays, et mettre en péril l’équilibre de paix et de sécurité que connaît la sous région depuis quelques années.

 

  D’indiquer également que le soutien du Sénégal au CNDD n’irait pas au-delà de 2009, et aussi rencontrer les forces vives en vue d’exprimer votre soutien au peuple guinéen qui traverse ces moments difficiles de son histoire.

 

   Président WADE vous êtes un ardent défenseur du droit d’ingérence lorsque les droits de l’homme  sont menacés ou violés dans un pays, alors nous attendons là aussi à ce que vous demandiez au CNDD, de lutter contre les violations de droits de l’homme en Guinée, et de traduire les auteurs de ces actes devant la justice.

 

   Vous avez été interprète du président DADIS, auprès de la communauté internationale, lui évitant des sanctions, mais nous tenons aussi à ce que vous lui rappeliez la promesse qu’il vous a faite sur la restitution du pouvoir en 2009 : « redonner le pouvoir à un civil élu ».

 

  Et que le capitaine CAMARA ne sera pas le général Guei, il vous avait dit huit (8) mois; les forces vives ont proposé plus dans un chronogramme qu'il a approuvé, dites lui de reformer l'armée, de tenir sa garde présidentielle, de retourner au camp, et permettre à la sous région de connaitre enfin la paix et la sécurité.

    Vous savez bien qu'un conflit ou une instabilité en Guinée qui partage ses frontières avec six Etats dont quatre ont connu des conflits recents et sanglants déstabiliserait la sous région.

 

  Nous attendons beaucoup de cette visite, et particulièrement la position sénégalaise vis-à-vis de la confiscation du pouvoir par l’armée, surtout qu’il vous appelle papa, avec toute la signification de ce terme en Afrique, et que le papa dira à son fils de partir.

 

   Bienvenue en Guinée.

Partager cet article
Repost0

commentaires