Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 11:43

                                        

   Forces vives ! Encore silence radio à la prompte réponse que vous exhorte le GIC-GUINEE sur la proposition d’ordonnance de création du CNT faite par le Président.

 

   Pourquoi ce silence à nouveau ? Vous n’êtes pas d’accord sur la proposition ? Ou bien vous n’arrivez pas à vous entendre sur d’éventuels amendements à apporter ? 

 

   Faites le savoir, et dispensez-vous de commentaires individuels qui ne seront pas tolérés par l’exigence de la Guinée de 2009.

 

   La proposition est faite aux forces vives, donc la réponse qu’attend cette Guinée de 2009 doit venir des forces vives dans leur ensemble, et non d’un parti quelconque, et que si certains que nous connaissons déjà pour leur opposition au chronogramme, et la tenue des élections en 2009, sont à l’origine de blocages pour d’éventuels amendements, le porte parole ou toute autre personne désignée par consensus doit tenir les guinéens informés.

 

   N’oubliez pas que c’est heureusement le GIC-GUINEE, principalement certains de ces membres, que la Guinée ne remerciera jamais assez qui met plus de pression au CNDD, et qu’il appelle dans son communiqué final à l’opérationnalisation du CNT avant fin juillet, et à l’exécution de son mandat  avant la fin du mois d’août.

 

   Comprenez qu’il est hors de question ne serait-ce pour des raisons liées au temps, à ce qu’on attende les conclusions ou l’avis de la commission ad hoc pour l’opérationnalisation du CNT.

 

   Les avis de cette commission pourront nous situer et nous éclairer sur le rythme à adopter, mais en aucun cas servir à repousser les échéances fixées par le chronogramme.

 

   Le GIC-GUINEE dans son communiqué demande par ailleurs à ce que les travaux de cette commission (ad hoc) soient réalisés au plus tard le 30 juillet.

 

   Alors dites nous au moins si une réponse a été donnée au CNDD concernant cette ordonnance.

 

   Parce que cE SILENCE EST TRES INQUIETANT

 

   Surtout que le GIC-GUINEE dans l’intérêt du retour à l’ordre constitutionnel et la sortie de cette crise, a été très clair en soulignant dans son communiqué « la détermination du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA à appliquer les dispositions de l’Acte Constitutif et de la Déclaration de Lomé sur les changements anticonstitutionnels de Gouvernement au cas où les Autorités guinéennes ne prendraient pas rapidement, en conformité avec le chronogramme, les mesures nécessaires pour le retour à l’ordre constitutionnel »


BON COURAGE. 

  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires