Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 19:42

     
    

En Guinée, des questions n'en finissent pas dans les têtes, mais deux prennent plus de place dans les esprits.     

     Les promesses du CNDD et l'avenir qui dépend de la tenue de cette promesse.

     A la question : "les promesses tenues à la prise du pouvoir par le CNDD : diriger une transition, en organisant des élections libres, démocratiques, transparentes, et ouvertes à tous, sauf aux membres du CNDD, ne sont elles pas en train de prendre une autre direction ?" On ne peut s'empêcher de répondre oui, un oui sans ambiguïté, et ce depuis le 15 avril 2009.

      Le sauf qui excluait les membres du CNDD, enfin excluait entre guillemet, parce que déjà l’exclusion à va l'encontre du respect des libertés démocratiques, mais dans ce contexte, cette exclusion était une garantie que les jeux ne seront pas pipés, une assurance d'un nouveau départ pour ce pays, et cela d'ailleurs était à l'origine de tous les soutiens dont a bénéficiés le CNDD, tant en Guinée, que dans la sous région, en l'occurrence, le président WADE, mais depuis le 15 avril, l'avenir de cette transition est devenue préoccupante, et pourtant, tout avait bien commencé, même au sein des nations occidentales, on avait jugé que cette solution militaire, était la moins pire, pour éviter le chaos, on peut aussi saluer les premiers actes, particulièrement la lutte anti-drogue, les audits même s' il aurait été préférable que ces audits se déroulent en vertu des lois de ce pays, et non par des procédures exceptionnelles.

        Mais malheureusement, les déclarations du 15 avril du président Moussa Dadis, que certains qualifient de sauts d'humeur, jettent un doute dans les objectifs fixés en décembre 2008, et introduit une nouvelle donnée, la possibilité d'un candidat inattendu, et cela change tout; le capital de sympathie et de confiance du CNDD vont malheureusement décliner, et remettre en cause, l'avenir démocratique de ce pays.

        Au point, ou nous en sommes, une conférence de presse, exclusivement réservée aux explications, sur la déclaration du 15 avril, devient indispensable, pour éclairer les doutes, que ce discours a provoqués au sein de la classe politique.

         Et l'autre question "sera t-il Amadou Toumany Touré, ou Robert Gueï? Quel destin va t-il choisir, Seule l'histoire le dira, il a dans les mains, son destin et celui de la Guinée, espérance que son choix soit l'avenir.

 

 

 

GUINEEINFORMATION EN DIRECT ICI

 

Partager cet article
Repost0

commentaires