Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 04:19

cfdfsdfd.png

Alpha Condé faute de trouver des alliances sérieuses, joue à la manipulation, allant jusqu’à jeter des rumeurs les plus folles sur son adversaire, premier de très loin au premier tour, avec plus de 3 fois des votes exprimés en faveur du RPG, si la comptabilisation suivait scrupuleusement le code électoral.

 Mais je me demande si c’est l’ancienneté du candidat sur la scène guinéenne, ou ses menaces perpétuelles qui ont poussé la CENI à une nouvelle comptabilisation des votes, pour qu’il se retrouve comme par magie au second tour avec Cellou ?

 

Il y a aussi une autre question que Innombrables guinéens se posent «où va Alpha Condé ?» Opposant depuis l’indépendance, et qui comme disait quelqu’un, à qui on reproche, à juste titre l’indescriptible 28 septembre 2009, heureusement imprescriptible, je le cite : "on ne peut pas faire son temps, faire le temps de ses enfants, et prétendre faire le temps de ses petits-enfants".  

 

Mais pauvre RPG, tu n’a trouvé que cet affairiste sans domicile fixe, en errance depuis toujours, et dont personne ne connaît le dernier emploi occupé, sinon, que professeur à la Sorbonne; mais ne vous inquiétez pas, nous vous livrerons une enquête concernant son passage comme disent ses griots (biographes) : «Professeur à la faculté de droit et Sciences économiques (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Professeur à l’École supérieure des P.T.T. (École nationale supérieure des télécommunications?», mais là, il y a des surprises sur les fonctions  et titres fabriqués pour Alpha Condé, pour lui donner une envergure de personne de compétence et d'expérience, afin d'endormir les guinéens.

 

Mais les seules informations dont nous disposons pour l'instant, restent de rares conférences dont les thèmes concernaient les macabres faits divers qui faisaient parler de la Guinée; mais dans les jours qui suivent, nous vous livrerons des réalités qui nous édifient de plus en plus sur l’origine de l’agressivité dont fait preuve Alpha Condé, à chaque fois qu’un journaliste se hasarde à lui poser des questions sur ses activités professionnelles.

 

Mais là, je vous propose un article sur les rumeurs, seules et dernières armes pour Alpha Condé, à part bien évidemment les menaces et les intimidations…? mais après cet échec, Alpha Condé va-t-il prendre des armes contre la Guinée ?  A voir...  

Le RPG veut trouver les coupables de son échec imminent face à Cellou Dalein Diallo, des causes à présenter au peuple pour expliquer la claque et la fin de son aventure…

 

Lisez cet article repris de www.lecafarddechaine.com, une véritable mauvaise fois des artisans de la déstabilisation, qui à défaut d'arguments s'adonnent désormais à l'intoxication, et je vous parie que c'est le début, mais, c'est aussi l'illustration parfaite du psychique de cet homme qui se cache derrière l'ancienneté de son engagement comme seul projet pour les guinéens; "rumeurs sur rumeurs", pour pousser le pays dans l'ancien climat de "tous gendarmes pour tous ", lisez : 

 

Il s’appelle Malick Kéita résidant au quartier Yimbaya, Conakry. La quarantaine. Il a été pris lundi soir en flagrant délit entrain de vendre sa propre carte d’électeur au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo, situé à la CBG.

Interrogé sur les faits qui lui sont reprochés, Malick Kéita reconnaît sans aucune peine sa forfaiture. S’expliquant laborieusement pour cause de bégaiement, Malick se dévoile : « C’est un ami qui m’a dit qu’on vend des cartes d’électeurs ici [ndlr : siège de l’UFDG]. J’ai douté un instant avant de m’y engager. C’est ainsi que je suis venu. Dans la cour, j’ai discuté avec quelqu’un à qui j’ai proposé la carte à 200 000… »

Ses propos se recoupent bien avec ceux de son curieux client du jour, Alpha Oumar Sow, membre du bureau exécutif du parti de Cellou Dalein Diallo. Il raconte aussi sa part de version en ces termes : « Il est venu comme quoi, il veut vendre sa carte d’électeur à 200 000 francs guinéens. Je lui demandé pourquoi il veut vendre sa carte, il m’a dit qu’il a bouffé l’argent de sa mère qui lui était confié, et qu’il n’avait aucun moyen de rembourser ça. Je lui ai alors dit de laisser à 150 000 francs guinéens. Après un moment d’hésitation, il accepta le marché. Je lui ai de patienter un instant, le temps pour moi d’alerter la sécurité. C’est ainsi qu’on l’a mis aux arrêts. »

Pensez-vous que Malick Kéita est un homme normal, questionne-t-on ? Alpha Oumar Sow répond qu’il est normal et qu’il était venu simplement « nous espionner et nous créer des problèmes ».

Pour sa part, l’ancien ministre de la Réconciliation nationale, vice-président de l’UFDG, a affirmé « C’est guinee24 [ndlr : un site d’informations proche du RPG d’Alpha Condé] qui nous accuse de racheter des cartes d’électeurs pour les bruler… Je pense que c’est une machination voir une conspiration qui ne dit son nom. Cet acte vise à ternir l’image de l’UFDG… »

Interrogé sur le sort que son parti entend réserver à Malick Kéita, Bah Oury en homme politique, tente de dédramatiser la situation : « C’est un citoyen guinéen qui peut être perturbé par certains facteurs. Nous informerons les autorités pour ce qui vient de se passer. Notamment, la commission électorale nationale indépendante (CENI). Nous, nous voulons des élections transparentes, c’est tout. »

Quelques minutes après notre départ du siège de l’UFDG, nous avons appris que Pathé Dieng, le directeur des opérations de la CENI est venu aux nouvelles.

Ismaêl CAMARA +224 66 999 952.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires