Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 21:18

                          
Quelque 20.000 personnes, selon la police et le double selon les organisateurs, ont manifesté jeudi à Labé, deuxième ville de Guinée et fief de l'opposition, contre la visite prévue samedi du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara.

Il s'agit de la plus importante manifestation hostile à la junte, au pouvoir depuis le coup d'Etat du 23 décembre.

Selon de nombreux témoignages recueillis par téléphone, les manifestants ont parcouru dans la matinée plusieurs kilomètres dans le centre de cette ville située à 400 km au nord de Conakry, avant de tenter de gagner la préfecture.

Des policiers et des gendarmes se sont alors interposés. Aucun incident n'a été signalé. Les manifestants se sont dispersés à la mi-journée mais jeudi après-midi, les forces de l'ordre étaient omniprésentes dans le centre ville, selon des témoins.

Des slogans comme: "A bas la dictature militaire, non au pouvoir kaki, non à la candidature de Moussa Dadis Camara, non à la manipulation de la jeunesse, les militaires dans les casernes" ont été scandés par des manifestants.

"Nous pouvons recevoir Dadis Camara, comme président de la Guinée, mais pas Dadis Camara comme candidat de la junte", a déclaré par téléphone un habitant, Abdoulaye Baldé.

Alpha Issiagha Diallo, l'un des organisateurs de la manifestation, a ensuite affirmé à l'AFP que le "capitaine Dadis veut profiter de Labé pour annoncer sa candidature, ce que nous refusons".

Selon lui, "Dadis Camara a suscité l'espoir pour la jeunesse avant de sombrer comme tout bon dictateur".

"Il a été soutenu par la jeunesse lors de sa prise du pouvoir le 23 décembre 2008 et les jours suivants parce qu'il avait annoncé des choses qui suscitaient l'espoir", a-t-il ajouté.

La ville de Labé est le fief de l'ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo, figure de l'opposition et candidat à l'élection présidentielle prévue en janvier.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes l'avaient accueilli le 13 septembre à l'aéroport de Conakry, à la fin d'un séjour à Paris et à Dakar.

A Siguiri (700 km au nord-est de Conakry) des jeunes du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG, opposition) d'Alpha Condé ont tenté jeudi d'empêcher une manifestation de soutien au Conseil national pour la démocratie et le développement, CNDD,junte) parrainée par Jeanne Dadis Camara, l'épouse du capitaine Dadis Camara, selon des témoignages.

Des jeunes, en majorité du RPG, ont voulu se rendre au lieu du meeting vêtus des T-shirt à l'effigie de leur leader. Les responsables de la préfecture s'y sont opposés et les manifestants ont détruit des chaises.

Les "forces vives de la nation" (partis, syndicats, société civile) ont récemment dénoncé les "manoeuvres" de la junte au pouvoir pour "favoriser" la candidature de son chef, le capitaine Dadis Camara.

Le 18 septembre, le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) a menacé le chef de la junte de sanctions s'il ne s'engageait pas, par écrit, à renoncer à se présenter à la présidentielle. La même semaine, la France avait estimé que le capitaine Dadis Camara ne devait pas se présenter.


CONAKRY (AFP) - 24.09.2009
Partager cet article
Repost0

commentaires