Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 13:00

cammmmppp.jpg

APA-Co­na­kry (Gui­née) La Gui­née n’a pas été in­vi­tée à la cé­lé­bra­tion du 14 juillet à Paris parce qu’elle a cé­lé­bré son cin­quan­te­naire il y a deux ans, et qu’au mo­ment où le pro­gramme re­la­tif aux fes­ti­vi­tés du 14 juillet se conce­vait, Mous­sa Dadis Ca­ma­ra, qui était alors au pou­voir en Gui­née, en­tre­te­nait des rap­ports dif­fi­ciles avec l’Ely­sée, a ap­pris APA de bonne source.

 

Cette pré­sence des ar­mées de treize pays afri­cains en France, pour un dé­fi­lé sur les Champs Ely­sées, fait suite à une in­vi­ta­tion du pré­sident Ni­co­las Sar­ko­zy qui a voulu don­ner une touche par­ti­cu­lière à la cé­lé­bra­tion du cin­quan­te­naire de ces Etats, tous d’an­ciennes co­lo­nies fran­çaises.

Quant à la Gui­née, qui a cé­lé­bré son cin­quan­te­naire le 2 oc­tobre 2008, elle n’a pas été conviée à cette grand’messe.

 

Une source proche de l’am­bas­sade de France à Co­na­kry jus­ti­fie l’ab­sence de la Gui­née par le fait que le ca­pi­taine Mous­sa Dadis Ca­ma­ra qui était au pou­voir au mo­ment de la concep­tion des pro­grammes des fes­ti­vi­tés, n’était pas en odeur de sain­te­té à Paris.

Cette pa­rade mi­li­taire sur les Champs-Ely­sées a été sui­vie par 12 chefs d’Etat du conti­nent qui ont ré­pon­du pré­sents à l’in­vi­ta­tion de la France, sauf la Côté d’Ivoire dont le pré­sident veut tout d’abord sol­der ses comptes avec Paris avant toute nor­ma­li­sa­tion.

Partager cet article

Repost0

commentaires