Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 15:42

Image3n,n

C’est la Maison de la presse qui a servi de cadre à une conférence de la CENI ce lundi aux environs de 10 heures. Face à un parterre de journalistes de la presse nationale et internationale, El hadj Boubacar Diallo, chef du département planification et suivi des opérations électorales, a tenu à répondre aux accusations portées contre lui par le Pr. Alpha Condé.

En effet, il y a quelques jours le candidat du RPG accusait El hadj Boubacar Diallo d’avoir dissimulé et refusé de transmettre les procès verbaux de certaines villes dont Siguiri, Kankan…à la Cour Suprême. D’entrée de jeu, El hadj Boubacar Diallo explique à son auditoire attentif, ces attributions à la CENI « je m’occupe de tout ce qui concerne la planification c’est-à-dire l’initiative et l’organisation. Opérationnellement je ne m’en occupe pas. Mais je collabore en matière de suivi pour clarifier, évaluer, savoir ce qui se passe. En matière du scrutin, nous avons élaboré un chronogramme, nous l’avons respecté de bout en bout. Nul n’aurait pensé que le scrutin du 27 juin aurait eu lieu. Il a eu lieu sans violence, on a vu le peuple se mobiliser et voter ». Parlant des fameux procès-verbaux puisque c’est de cela qu’il s’agit, le chef du département planification et suivi du processus électoral déclare « on nous parle de procès-verbaux, les lois sont claires. Il y a le code électoral qui indique comment les procès-verbaux sont établis à qui ils sont destinés. Et n’oubliez pas que c’est la première fois en Guinée qu’on a fait des élections libres et transparentes, c’est la première foi que dans la gestion du processus électoral la CENI a collaboré avec le Ministère de l’Administration du territoire (MATAP) et le Ministère des Affaires Etrangères avec les partenaires au développement pour l’acquisition du matériel, de la formation je dirai pour la qualification de la CENI. Pour Boubacar Diallo, tout le monde félicite la CENI « nous sommes fiers d’avoir réalisé ces objectifs électoraux à la surprise générale de certains guinéens sceptiques. Mais nous sommes et avions toujours été optimistes et nous avons réussi et le monde entier félicite la Guinée. Aujourd’hui c’est parmi les guinéens que se trouvent des voix pour contester cette action noble », le chef du département planification et suivi du processus électoral remonte le fil de son parcours en faisant une comparaison avec celui du candidat du RPG avant de déclarer « je n’ai pas à rougir devant Mr Alpha Condé affirme Boubacar, il ne me connaît pas, il a étudié en France au même moment ou j’étudiais à Moscou », après avoir remonté sa riche carrière professionnelle en qualité de Directeur tour à tour de l’Urbanisme, de la distribution d’eau de Guinée il déclare « nous nous avons des bilans si nous voulons nous présenter le peuple de Guinée sait qui nous sommes.

Nous ne sommes pas des tombés de rien du tout. M. Alpha Condé je suis heureux de vous dire que s’il n’est pas rentré il a subit l’exil forcé à cause de nos prises de position contre une dictature qui a sévit pendant 25 ans dans ce pays. Personne ne m’a assigné à une prison quelconque ni économique, ni politique pendant 17 ans.

La cité de Kamsar c’est mon œuvre je suis urbaniste. Si on veut sortir nous le ferons contre vents et marrées. On veut qu’on nous attaque mais ça n’ira pas loin. On parle de procès-verbaux lesquels ».

La CENI jouit de l’immunité rappelle t-il avant de se prêter aux questions de quelques journalistes. La conférence s’est terminée par une note de satisfaction pour lui, car ayant selon lui éclairci le mystère el hadj Boubacar Diallo et les « procès-verbaux ».


Kéïta Mamady
L’Indépendant

Partager cet article

Repost0

commentaires