Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 12:36

dqsdqsd.jpg

Les chefs de mission des Etats-Unis et de l'Union européenne en Guinée saluent la visite de Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, médiateur dans la crise guinéenne, à Conakry le 30 octobre dernier et s'associent aux déclarations de la CEDEAO et de l'Union africaine sur la tenue du second tour des élections présidentielles le dimanche 7 novembre 2010.

Les incidents à base ethnique observés ces dernières semaines préoccupent fortement la Communauté internationale. Le second tour ne peut en aucune manière être un prétexte pour créer et alimenter des tensions ethniques et régionalistes, mais doit au contraire raffermir l'unité nationale et la cohabitation pacifique des communautés constituant la Nation.

Les chefs de mission des Etats-Unis et de l'Union européenne invitent par conséquent le Gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir aux populations l'exercice de leurs droits civiques en toute sécurité et dans un climat apaisé. Ils appellent les forces de l'ordre de s'abstenir de toute utilisation excessive de la force.

Les chefs de mission des Etats-Unis et de l'Union européenne en appellent explicitement au sens de responsabilité des candidats au second tour afin de mettre les exigences d'unité et de concorde nationales au dessus de leurs desseins partisans. Ils doivent rappeler à l'ordre les extrémistes dans leurs camps respectifs de manière à maintenir la sérénité retrouvée à la veille du second tour.Les candidats au second tour du scrutin présidentiel devront assumer les conséquences désastreuses pour l'avenir du pays de toute entrave à la paix sociale avant, pendant et après le second tour.

La responsabilité de l'organisation du scrutin, de la collecte et de la proclamation des résultats étant dévolue à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les chefs de mission des Etats-Unis et de l'Union européenne exhortent les candidats à s'abstenir d'annoncer des résultats du scrutin non validés par la CENI et à tout faire pour que leurs militants attendent et acceptent ces résultats dans la paix et le respect mutuel. Toute contestation des résultats doit se faire par les voies de recours prévues par la loi et dans le strict respect de celle-ci.

Les Etats-Unis et l'Union européenne reconfirment, comme d'autres partenaires internationaux, leur volonté d'accompagner une Guinée nouvelle, démocratique et paisible, dans les domaines économiques, sociaux et de sécurité en vue d'améliorer durablement les conditions de vie de l'ensemble des citoyens guinéens. Pour ce faire, l'étape historique du second tour des élections présidentielles doit être franchie sans plus tarder, dans des conditions paisibles et acceptables par tous.

Partager cet article

Repost0

commentaires