Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 23:09

   SIDYA.jpg
Les jeunes de l’Union des Forces Républicaines évoluant dans  le secteur privé ont organisé le vendredi 19 Octobre dernier une conférence-débat dans un hôtel de la place. Animé  par le président du parti, Sidya Touré, cette conférence a porté sur le thème ‘’Guinée émergente, vision d’un leader ‘’. La cérémonie a mobilisé des anciens ministres, des  militants, sympathisants et amis du parti.

D’entrée,  l’honneur reviendra au modérateur, M. Habib Diallo, de placer ses mots. Dans sa communication, il appréciera tout d’abord la portée du thème à débattre. Mais aussi l’importance du choix du leader de l’UFR.

Prenant la parole, le conférencier Sidya Touré s’est félicité de l’esprit des initiateurs à organiser une telle conférence  avec un thème si important. Selon lui, les Guinéens doivent d’abord chercher à se réconcilier. Ensuite penser à l’établissement d’un Etat de droit qui passe forcément par l’organisation d’élections libres et l’application d’un programme économique et social solide. « La création de la productivité est une nécessité absolue pour une société » soulignera-t-il.

Au sujet de la réconciliation, le numéro 1 de l’UFR dira que l’histoire de la Guinée est jalonnée de beaucoup de réalités : le refus du referendum en 2001, c’est-à –dire le tripatouillage de la constitution avec le rallongement du mandat présidentiel à 7 ans, les élections législatives et présidentielles boycottées … par l’Opposition, les époques des différentes grèves. Pour le patron de l’UFR, la création  du forum des forces vives le 20 mars 2006, par les acteurs  politiques a été initié afin de mettre toutes ces exactions commises sur le peuple de Guinée.

Pour le leader de l’UFR, il ne s’agit pas de rédiger une constitution mais plutôt  l’accepter et aussi respecter les concitoyens, avoir également l’idée d’appartenance d’un même pays avec ces derniers. « Il s’agit pas d’élaborer des lois et des constitutions. Il faut l’appliquer. C’est ce qui fait défaut en Guinée. Parlant toujours des élections, Sidya Touré estimera que les élections permettront au peuple de choisir librement son chef. Le leader de l’UFR préconise la mise en place d’une politique de développement agricole durable. Ceci pour finir, le président de l’Union des Forces Républicaines lancera une invite à toutes les couches socioprofessionnelles du pays puisse aller de l’avant. Cette conférence n’a été qu’un début d’une série de conférence que les jeunes cadres du secteur privé, entendent organiser avant le début des campagnes électorales.



Daouda Camara, Conakry

Cellule de communication de l’UFR

Partager cet article
Repost0

commentaires