Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 12:11

Bah Ousmane parait une fois de plus s'éloigner des positions des Forces Vives, des revendications initiales, de l'organisation d'élections libres, transparentes, et ouvertes à tous exemptés le CNDD et les membres du gouvernement.

Dans une interview accordée au journal Le Démocrate, Il explique que :"les divergences de vue se font jour et le plus souvent se sont des alliances qui volent en éclat, d’autres se mettent en place ou disparaissent".

C’est incompréhensible, sinon qu’on peut se demander si Bah Ousmane n’est sur le point de quitter les Forces et Vives ? Pour quelle autre alliance ?

Il indique aussi que :"vous vous mettez dans une entité, dans un groupement parce que vous défendez les mêmes vues. Et dès lors que vous constatez que ces vues ne sont pas fondamentalement partagées par vos partenaires, il faut tirer les conclusions et prendre position".


Mais quelle position veut-il prendre ? Bah Ousmane.

Et à la question "Le président Dadis réitère sa volonté de poursuivre les audits concernant la gestion des anciens PM. Qu’est ce que cela vous inspire-t-il ?"

 Il répond après :"Maintenant que le président ait parlé tout récemment devant les témoins de l’histoire, je veux nommer les journalistes, cela redonne un peu d’espoir à certaines positions"…, lorsqu’on hérite d’une situation telle que celle que nous avons vécue au lendemain du décès du président Lansana Conté, il est indispensable de faire un diagnostic.

Le peuple doit absolument savoir et sanctionner, mais cela est plus efficace par un gouvernement élu démocratiquement et avec l’assemblée nationale, mais pas par une junte militaire en pleine campagne électorale.

Vous dites également : "Nous sommes aussi frustrés de voir les responsables de ces dégâts qui à un moment donné ont assumé des responsabilités, qui sont supposés avoir des comptes à rendre de leur gestion puissent aujourd’hui venir dans l’arène politique, qui se recyclent en leaders politiques"

 

Pourquoi vous rentrez dans une campagne d’insinuations et de suppositions contre vos compagnons des Forces Vives, alors que ce jeu serait pour le Président Dadis une occasion pour confisquer le pouvoir ? Le peuple et son intérêt supérieur exigent que vous rentriez dans vos revendications initiales.

Partager cet article
Repost0

commentaires