Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 12:10

Déclaration du forum des forces vives de Guinée

Concernant les manœuvres de désinformation d’officiels à tous les niveaux et des médias d’État tentant de faire croire à l’incohérence des décisions du forum des forces vives de Guinée ;

Rappelant que le forum des forces vives s’était engagé avec le CNDD dans un partenariat basé sur une confiance dans le but de favoriser la conduite d’une transition consensuelle et apaisée ;

Considérant que le forum des forces vives n’a jamais contesté ni la paternité du comité ad’hoc ni ses conclusions et qu’il a, au contraire insisté conséquemment, la mise en place d’un comité de suivi aux fins de veiller au respect strict du nouveau chronogramme et d’éviter ainsi d’autres retards dans son application ;

Rappelant que le forum des forces vives a rejeté l’ordonnance portant création du Conseil National de Transition en raison de l’augmentation unilatérale de son effectif convenu qui était de 163 membres au lieu de 244 ainsi pour la modification de sa composition, notamment l’omission de la société civile ;

Soulignant que l’engagement du chef de l’État à ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle a fait l’objet d’un serment solennel et répété devant l’opinion nationale et la communauté internationale et que la violation de cet engagement ; saperait dangereusement les fondements même du consensus national et de la paix civile ;

Jugeant qu’en cas de violation par le chef de l’État de son engagement, la monopolisation actuelle des médias d’État, la multiplication et l’instrumentalisation de groupes de soutien, la militarisation de plus en plus poussée de l’État et de l’administration territoriale, l’utilisation massive des fonds publics à des fins de propagande malgré la misère généralisée des populations, la personnalisation progressive du pouvoir, pourraient conduire à l’organisation d’élections qui ne seraient ni transparentes, ni crédibles et ni acceptables, avec les risques sérieux de contestation et de troubles sociaux majeurs ;

Déplorant l’aggravation de la pauvreté des populations guinéennes privées depuis de longs mois de l’aide de la communauté internationale et gravement affectés par le tarissement des ressources financières internes, du fait de ralentissement de l’activité économique ;

Déplorant, la violation répétée du domicile de M. Mamadou Mouctar Diallo, président des Nouvelles Forces démocratiques (NFD) par des groupes militaires :

Le Forum des Forces vives de Guinée

Décide de ne pas donner une suite favorable à l’invitation du chef de l’État à participer à une réunion de concertation au Palais du peuple le lundi 31 août 2009. Il considère que cette rencontre élargie aux présidents de CRD et autres responsables administratifs et politiques ne constitue pas le cadre approprié pour débattre avec sérieux et sérénité des questions liées à un sujet aussi important que la transition ;

Rappelle son opposition catégorique à la candidature du capitaine Moussa Dadis Camara ou de n’importe quel autre membre du gouvernement et du CNDD à la prochaine élection présidentielle et ce, pour garantir la transparence, la régularité et l’équité du scrutin ;

Reste toujours à l’attente des réponses du chef de l’État sur la question de l’effectif et de la composition du CNT et dénonce par avance toute récupération de ce point de désaccord pour justifier un quelconque retard dans la mise en place de l’institution et dans l’application du chronogramme adapté ;

Exige l’accès des partis politiques aux médias d’État afin de favoriser l’expression libre et équitable des différents courants de pensée et d’opinion de la nation ;

Déplore l’entrave à la liberté d’expression que constitue la mesure officielle d’interdiction des SMS au niveau des opérateurs de téléphonie mobile ;

Attire l’attention du CNDD et du gouvernement sur les risques sérieux d’émeutes populaires liées à la misère généralisée et à l’absence de perspectives économiques, en raison de la situation chaotique générée par la gouvernance politique et économique actuelle ;

Exprime sa solidarité vis-à-vis de M. Mamadou Mouctar Diallo président de NFD et condamne énergiquement les tentatives d’intimidations et l’atteinte aux libertés fondamentales dont il est l’objet ;

Exige la relance des travaux de la commission nationale d’enquêtes sur les tueries de juin et janvier-février 2007 ainsi que la poursuite des audits tels que prévus par la plate-forme des forces vives ;

En rappelant au sens de l’État et à l’esprit patriotique maintes fois revendiquées par lui, pour demander au capitaine Moussa Dadis Camara d’éviter de faire, en ces moments cruciaux, des choix politiques qui pourraient ébranler profondément et durablement les fondements mêmes de la nation guinéenne. Il se doit de rester l’arbitre neutre et impartial nécessaire à la réussite de la transition ;

Réitère son appel au peuple de Guinée pour lui demander de rester vigilant et mobilisé afin de s’opposer énergiquement à toute forme d’accaparement du pouvoir autrement que par les runes et dans le cadre d’élections libres, justes transparentes.

Conakry, le 29 août 2009

Le forum des forces vives

Partager cet article
Repost0

commentaires