Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 21:59
     


Lettre ouverte aux militants

                       

de l’UPR d’Europe, d’Afrique et d’Amérique

 

Cher (e) camarade,

Comme toi, nous sommes des militants de l’UPR. Comme toi, depuis des années, nous luttons contre la dictature, l’injustice, l’impunité, la corruption et la pauvreté en Guinée. Siradiou Diallo, le premier Président de notre Parti, s’est opposé d’abord à Sékou Touré et son système de répression aveugle avant de combattre farouchement le régime de Lansana Conté. Les Responsables et militants actuels de l’UPR poursuivent la même bataille contre l’arbitraire.

 

Cher (e) camarade,


Le combat est une nécessité pour un Parti comme le nôtre.  Parce que nous voulons instaurer dans notre pays la Démocratie et la Bonne Gouvernance. Nous voulons juguler la pauvreté et lutter contre la corruption. Pour l’UPR le Pouvoir appartient au peuple, même celui de la rue, et ne peut être hypothéqué. Personne ne doit confisquer la Liberté ; le Peuple de Guinée doit vivre en paix.


L’efficacité d’un Parti se mesure à l’aune de la Démocratie avec comme corollaire le choix de mesures audacieuses au service du Développement. Cela signifie concrètement, la construction des écoles pour instruire les enfants, des dispensaires et des hôpitaux pour soigner la population, des routes pour désenclaver les villes et les villages ; pourvoir de l’énergie au pays pour éclairer les villes et alimenter les usines, de l’eau potable pour éviter les maladies. Et surtout doter la Nation d’une Armée et d’une Police Républicaine, disciplinées et fortes au service du peuple. Tel sera notre programme de demain.


Un Parti qui poursuit de tels objectifs ne peut pas soutenir une dictature, de quelque nature quelle soit ! L’UPR appartient aux forces vives de la Nation guinéenne depuis la naissance de ce concept en 2006 et la mise en place du Forum qui porte son nom, même si aujourd’hui certains veulent nous en exclure pour en faire une caisse de résonnance de leur Parti.


Ne vous laissez donc pas intimider cher compagnons ! Ne vous laissez pas marginaliser ! Ne culpabilisez pas pour des fautes que vous n’avez pas commises ! Ne vous justifiez devant personne ! Expliquez la ligne du Parti qui est centré autour du dialogue, de la tolérance et de la paix.

   
 D’ailleurs, il est temps de mettre les choses au point et de dissiper les équivoques après le carnage du 28 Septembre 2009. Reprenons les évènements dans l’ordre chronologique:


1-) Au lendemain du décès de Lansana Conté, alors que l’UPR défend et souhaite le respect de la  Transition constitutionnelle, Dadis et ses compagnons prennent le pouvoir en décembre 2008. Ils sont reconnus et applaudis par tous les Partis Politiques et les organisations de la société civile. S’en suit un ballet incessant de dignitaires et d’associations en quête de reconnaissance et de faveur au Camp Alpha Yaya Diallo. C’est dans cette dynamique que tout le Foutah, à l’instar des autres Régions, descend à Conakry en Février 2009 pour bénir Dadis. Les Leaders politiques ne sont pas du reste. Ils sont tous reçus par le chef de la junte. Certains acceptent même des missions dans des commissions montées par le CNDD, comme celle des Mines. Leurs Lobbies campent inlassablement le salon présidentiel pour vanter les mérites de leurs chefs. Bah Ousmane sera reçu le dernier par Dadis à qui il présentera et proposera, à sa demande, les actions prioritaires à mettre en œuvre pour une réussite qualitative de la Transition.


2-) Quand il s’est agi de mettre en place le chronogramme de cette Transition, les avis de l’UPR divergent avec ceux des autres Partis. Nous ! Nous proposons de commencer par les élections communales et communautaires et d’organiser ensuite les législatives. L’Etat pourrait ainsi installer ses structures institutionnelles de veille avant d’organiser les élections présidentielles. Les autres Leaders veulent tout de suite une élection Présidentielle avant fin 2009 (Allez savoir Pourquoi ?). Elle est programmée en Janvier 2010 avec la consigne que Dadis et les membres du CNDD ne soient pas candidats. Notre Parti s’incline devant cette décision.


3-) Le 26 Septembre 2009  Bah Ousmane est au Foutah, dans son fief, sur invitation du Préfet de Labé, pour accueillir le Président de La République qui, à ce moment, n’est candidat déclaré à aucune élection dans le pays.


4-) Le 27 Septembre 2009,  aucune critique, aucun  commentaire négatif n’accompagnent cette rencontre. 


5-) Le 28 Septembre 2009, certains  Responsables des Partis politiques des « Forces Vives » appellent à la manifestation. Celle-ci est violemment réprimée par l’armée guinéenne avec des tueries et des viols.


6-) Le 30 Septembre 2009, les adversaires de l’UPR s’emparent de cet évènement pour présenter Bah Ousmane comme le complice de Dadis, obéissant en cela à leur opposition systématique à tout ce qu’entreprend l’UPR. Pourtant, Bah Ousmane avait alerté un mois à l’avance des dangers d’une telle manifestation  et avait recommandé le dialogue avec les autorités guinéennes. Il n’a pas été suivi. Malgré cela, il a condamné sans réserve les atrocités commises sur une population sans défense et réclamé que les coupables de ces massacres et viols soient poursuivis et condamnés.


L’UPR n’a jamais été complice, ni complaisant avec la Dictature guinéenne. Souvenez-vous ! Les rumeurs qui nous disaient proche du pouvoir Conté n’ont jamais été prouvées car non fondées. Au contraire de certains Partis nous n’avons jamais signé d’alliance avec le PUP. Aucun  de nos dirigeants n’a été le Premier ministre de Conté. Pendant 50 ans nous avons dénoncé et combattu le ‘Système guinéen’ incarné hier par le PDG et le PUP, aujourd’hui  par le CNDD.


Cher (e) camarade,


Dans le combat pour l’émancipation de notre peuple, personne ne peut nous donner de leçons. Nous étions là le 19 Décembre 1993 dans le PRP et l’UNR et avons dénoncé avec le RPG les fraudes massives orchestrées par le PUP, qui ont permis à son candidat de remporter la victoire. Nous étions présents aux premières législatives de Juin 1995 avec comme ‘trophées’ plus de 20 sièges de Députés. Nous avons participé à l’élection Présidentielle de 1998 que notre candidat Bah Mamadou a remportés dans les urnes mais dont la victoire a été volée par Lansana Conté. Malgré des fraudes massives jamais égalées, nous avons gagné des communes aux élections de 2000. Et en 2002 nous avons remporté 20 sièges de Député lors de la seconde élection législative.  Après chacune de ces consultations contestées par notre Parti, nos militants ont été poursuivis, arrêtés, emprisonnés et certains tués. Mais nous avons poursuivi la lutte. Sans répit.


Nul ne peut aujourd’hui, vider par la cuiller de la critique et de l’adversité l’océan d’une telle combativité!


Notre responsabilité est donc immense. Nos concitoyens ont besoin de notre parti comme d’un instrument capable de s’opposer avec combativité à toute dictature en Guinée. L’UPR doit représenter une alternative crédible, capable d’offrir des repères constants dans une période où dominent le doute et la confusion idéologique.


C’est à vous d’incarner cette combativité en restant d’abord solidaires dans le Parti, ensuite en participant aux débats, forums, manifestations partout où ils sont organisés. Exprimez vous et afficher les idées du Parti! Aujourd’hui plus qu’hier nous devons resserrer les rangs et ne pas quitter le navire au moindre tangage. Ce que nous avons bâti de nos idées et de nos convictions doit être défendu contre des adversaires qui cherchent à nous nuire. Nous avons évité tous les naufrages. Nous rentrerons à bon port cette fois ci encore.


Pour terminer, Nous voulons vous dire, chers compagnons, que les postures défaitistes et les logiques individualistes ne peuvent pas répondre à de tels objectifs. Seul, un rassemblement, qu’il revient à chacun de mettre en œuvre avec sincérité, donnerait à notre parti la force et la cohérence indispensables. Avec gravité, détermination, mais désintéressement, chacun d’entre nous doit contribuer à un tel processus, sur la base d’une ligne politique claire et responsable.


Vive l’UPR ! Vive la Guinée!

 

Abdoulaye Yacine Sow
Président des « Amis de l’UPR »
Membre du Bureau Exécutif /Délégué à la Coordination Europe

     
                               
               

Partager cet article

Repost0

commentaires

oumar bah 13/11/2009 08:40



stop please you