Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Violences politiques -GUINEE-

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 20:28

 CELOEDALEIDALEIN.jpg
« Ce qui doit arriver, arrivera » et « c’est pas avec un rideau qu’on barre la route à l’ouragan ou au cyclone », je pourrai continuer à aligner ce genre de phrases mais je m’arrête là pour être plus exotérique sur mon sujet, bien que ces phares plantent bien le décor.

 Alors bien évidement, je le sais et j’en assume les conséquences, on me taxera de militant ou de fanatique de l’UFDG, ce qui est après tout vertueux, loin d’être délictuel ou criminel. Je trouve d’ailleurs normal que celui qui est, tout le piqué, essaye de mordre à son tour de temps à autre. Mais, soyez rassurés je ne mordrai personne, je vais juste essayer de démonter en pièce le complot anti-UFDG aujourd’hui en ordre de bataille.

C’est en effet, ce qui se prépare actuellement en coulisse et les acteurs de ce complot macabre et cynique, parce que dénié de toute objectivité, agissent maintenant à visage découvert. Au soutien de mon analyse je commencerai par le commencement et l’officiel. Vous-vous souvenez en effet, de cette note secret défense du CNDD, établie quelques mois, juste après l’intronisation « du malade mental » de Dadis (les mots ne sont pas de moi mais du Professeur Alpha Condé). Dans cette note, qui a circulé sur internet, il est écrit noir sur blanc toute la stratégie qu’il faut déployer pour empêcher Cellou de prendre le pouvoir. Dans le rapport on parle de Cellou mais en réalité on vise plutôt les peulhs, mais je ne m’étendrai pas dessus (car je n’ai pas envie d’alourdir mon passif, déjà militant de l’UFDG, on me collera dessus l’étiquète de raciste). A la lecture de ce rapport, deux points on retenu mon attention. Le premier ce qu’il est dit clairement la dedans qu’il faut anéantir ses soutiens, il est écrit « ses parents (entendez les peulhs) ont beaucoup de moyens et tous ont décidé de lui apporter tout le soutien matériel, humain et financier dont il a besoin ». Ce premier point a été exécuté, je dirai presqu’à la lettre, car la tragédie du 28 septembre a fait plus de victimes du coté de l’UFDG et du Foutah qu’ailleurs. D’autre part les expropriations à Conakry et les intimidations sont souvent et comme par hasard à l’encontre des militants UFDG et des ressortissants du Foutah, qu’ils s’appellent Diallo, Bah, Sylla, Barry ou Camara, il suffit juste qu’on sache qu’ils sont de la mouvance UFG-Foutah. Encore, en France le nombre de militants demandeurs d’asile appartenant à l’UFDG est en très forte augmentation. Par ailleurs, qu’en dirons nous de l’exclusion des Guinéens de l’extérieur au processus électoral, voulu par certains à Conakry ? On se dit qu’il y a plus des peulhs et malinkés à l’extérieur, et surtout beaucoup plus de militants UFDG, leurs permettre de voter c’est donner plus de voix à l’UFDG. Je pourrai citer plusieurs exemples sur ce point mais je m’arrête là, vous avez compris l’essentiel.

Le deuxième stratagème imaginé à l’époque par les cerveaux et penseurs du CNDD, c’est de multiplier les candidats, disent-ils, qui viennent de la même région que lui (comprenez : lui, Cellou ; région, Foutah). Ils ont été plus explicite d’ailleurs car il est dit « que l’un de ses parents, originaire de Mamou et qui est fonctionnaire international à Abidjan s’est récemment déclaré candidat à la présidence de la République, il faut le soutenir ». Il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’il s’agit de Almamy Ibrahima Barry, qui s’est effectivement autoproclamé candidat.

A propos je voudrais dire un mot sur cet aspect des candidatures et à l’encontre du CNT. Il faut que le CNT fasse tout pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de candidature « de barreurs ou coupeurs de route ». Il faut éliminer, comme c’était le cas d’ailleurs, les candidatures indépendantes et établir des critères objectifs qui permettront de filtrer les candidatures. Les hommes politiques d’envergure comme, Alpha Condé, Sidya Touré, Fall, Cellou, Somparé, Kouyaté et d’autres qui ont la même aura et bénéficiant d’un parti bien implanté dans le pays, sont ceux qui doivent aller dans la bataille et défier le taureau dans l’arène. Il faut éviter aussi les candidatures « à poste ministériels ». Je m’explique, il y a des personnes sans vergogne qui vont aller à la présidentielle juste pour monnayer leur soutien à l’un des deux candidats du deuxième tour au pris d’un ministère. Ainsi il y a nécessité d’établir des filtres.

J’ai commencé par l’officiel et j’en ai fini en tout cas je m’arrête là bien que d’autres faits auraient mérités de figurer dans cet inventaire.

Je voudrais parler maintenant des coulisses. Ils se murmurent que certains hommes politiques sont prêts à tout pour mettre en exécution ce que le CNDD a déjà voulu faire en son temps. Pour cela ils sont prêts à nouer des alliances de contre nature en vue du deuxième tour. Sans preuves objectives je ne nommerai personne mais si cela s’avère vrai ce serait un déni de démocratie et au mépris de la volonté du peuple de Guinée. Il ya aussi cette histoire d’audit inventée par le CNDD et soutenu par tout les politiciens avec le seul but d’éliminer un candidat, en l’occurrence Cellou. Je vais juste dire que l’UFDG n’a pas peur des audits, elle y est d’ailleurs favorable à condition qu’ils soient exhaustifs. On doit même auditer la présence à l’assemblée nationale car des députés ont été élus mais ce sont toujours portés absents dans l’hémicycle du palais du peuple, c’est irresponsable de leur part. Par ailleurs la plus part des  cadres et responsables des tous les partis vivent en Guinée et sont pour certains des fonctionnaires et sont par conséquent corrompus et voleurs.

Cellou n’a pas été le seul premier ministre, y’en a qui s’est construit un building à Coleyah juste après son départ à la primature, quand on sait combien ça coute la construction d’un immeuble de ce genre, on est en droit de se poser des questions. On sait aussi que le même après s’être vu dépouillé de tout prérogative, quelque mois après son arrivée au profit de Kassory, n’est resté à la primature que pour veiller sur ses affaires et ses investissements en Guinée.

Enfin parlant d’audit, que dire du CNDD et de sa gestion calamiteuse ? Il y a matière à auditer dans notre pays.

Je termine cet article en disant qu’aucune de ces manœuvres lâches, n’arrêtera la vague et le Baobab couvrira bientôt la nation Guinéenne au seul intérêt du peuple.

Voila chers compatriotes le premier numéro du journal du parti opposé au TSU et bonne lecture. 

Bala BALA
guinee58.com.

Partager cet article

Repost0

commentaires